La SNCF "pête les plombs"

Publié le par PHILIPPE

Nos homologues de la ligne de Provins nous font part de leurs malheurs. Le message reproduit ci-après montre bien avec quelle désinvolture la SNCF traite ses clients, ça devient grave:   

Bonjour à tous,

Je viens vous informer des suites du problème de vendredi soir dernier.

Je vous invite à faire suivre ce mail à tous vos contacts de cette ligne maudite, voire à récupérer le plus de contacts possible au cours de vos trajets. Il faut se mobiliser et crier haut et fort ce dysfonctionnement scandaleux de la SNCF, le médiatiser, et ne pas hésiter à prendre la plume à chaque dysfonctionnement, voire enregistrer et regrouper l'ensemble des problèmes de cette ligne jour après jour sur tous les trains et le dénoncer via les médias ou tout autre moyen.

 

Un bref rappel de la petite histoire de vendredi soir dernier : suppression du train de 21h46 (comme quasi tous les jours depuis l'arrivée du TGV EST) sans aucune explication ni semblant d'excuse de la part de la SCNF. M. Ponsard excédé, demande à un agent de la SNCF à voir un responsable afin d'obtenir des explications, mais devant la désinvolture de ce dernier, M. Ponsard s'empare du talkie-walkie en lui précisant qu'il le restituerait que lorsqu'il aura enfin un responsable SNCF devant lui.

Les suites... la police s'empresse de venir interpeller M. Ponsard... qui je le rappelle, ne souhaitait que rejoindre son domicile après une longue semaine de travail ponctuée quotidiennement matin et soir de suppressions et retards de trains. Je précise qu'il n'y a pas eu agression du personnel SNCF, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle la SNCF n'a pas pu faire un dépôt de plainte en ce sens, donc il restait la plainte pour vol !!

 

M. Ponsard, que j'avais cherché à joindre, m'a ce matin informé par mail (ci-dessous) des suites de cette soirée... dépôt de plainte de la SNCF pour vol !!!! et sortie du commissariat de police à 2h00 du matin.

 Pour bien comprendre l'état d'exaspération de nos amis de la ligne de Provins voici reproduit le témoignage d'un usager

Vendredi 27 avril 2007 gare de l'EST

 

Bonsoir,

 

Je viens de rentrer chez moi.... merci la SNCF !!

 

Je viens à nouveau crier haut fort le comportement scandaleux et complètement irresponsable de la SNCF en cette soirée de vendredi 27 avril 2007.

 

Après une longue et fatigante semaine de travail, perturbée par les problèmes à répétition de transport, et ce, matin et soir, je viens de subir (ainsi que tous les usagers) à nouveau l'irresponsabilité scandaleuse de la SNCF.

 

Ayant raté le train de 20h35, le train suivant, à savoir 21h46, a été comme à l'habitude purement et simplement supprimé, et ce, sans la moindre explication ou excuse de la SNCF!

 

Un usager et compagnon d'infortune, que j'ai connu grâce à tous ces problèmes récurants de transport, est allé manifester son mécontentement auprès d'un agent de la SNCF, en demandant qu'un responsable soit appelé, et puisse au moins donner des explications sur la suppression du train. Au vue de la désinvolture de l'agent de la SNCF, ce monsieur excédé, au demeurant très calme et très courtois, a simplement pris le talkie-walkie des mains de l'agent, en précisant qu'il le redonnerait qu'une fois qu'un responsable daignerait avoir la délicatesse de se déplacer pour répondre à ses questions.... L'agent est allé directement au poste de police afin de déposer plainte ! Environ 6 policiers sont aussitôt arrivés afin d'arraisonner ce brave Monsieur qui ne demandait qu'à pouvoir rentrer chez lui en utilisant les transports pour lesquels il a payé un titre.

 

Je suis moi même intervenu  auprès des agents de police afin d'essayer d'expliquer, qu'il ne s'agissait en aucun cas d'une agression à l'encontre du personnel de la SNCF, mais simplement d'essayer d'obtenir un peu de descence, de respect et au moins un semblant d'excuse, envers des usagers qui :

 

se lèvent tôt pour aller travailler et rentrent tard à leur domicile à cause de l'incapacité de la SNCF et du STIF à remplir leurs obligations contractuelles et commerciales, étant précisé que certains usagers ont déjà perdu leur emploi en raison de ces retards ou suppressions de trains à répétition, d'autres, des problèmes de crèches pour leurs enfants, certains même, des problèmes de vie familiale....

 

Je précise que ce brave Monsieur, usager respectable et responsable (directeur d'une société parisienne !) a été emmené par les agents de police !

 

Ayant été témoin impuissant de ces faits, je m'insurge et compte sur votre solidarité pour faire suivre ce mail à tous vos contacts et amis usagers de cette ligne maudite.

 

Par ailleurs, le train de 22h13, que nous avons été contraint de prendre compte tenu de la suppression du 21h46, s'est immobilisé à peine parti, à 300 mètres environ de la gare de l'EST. A 22h36, le conducteur de la rame nous annoncait un incident sur la rame, sans aucune autre explication, ni information sur l'éventuel délai d'attente. Nous ne sommes repartis qu'à 22h53 ! pour arriver en gare de Mormant vers 23h40 !!!

 

Mais de qui se moque-t-on?

 

Je compte sur vous tous pour faire suivre à qui de droit ce mail, souhaitant qu'en période électorale, notre voix soit enfin entendue.

Les pétitions, les manifestations de raz le bol légitime, les nombreux articles dans la presse, que ce soit "le parisien", "la république de seine et marne", "20 minutes", n'affectent en aucun cas les dirigeants de la SNCF et du STIF.

De même, je ne vois pas comment les nouveaux horaires prévus par la SNCF (intégrants des trains supplémentaires) pourront être tenus et respectés, alors qu'elle est incapable de maintenir les horaires et trains existants. Je pense également que la palme des suppressions de trains pourrait lui  être attribuée sans conteste !

 

Il serait temps que nos politiciens, soucieux de la préservation de l'écologie, interviennent rapidement pour obliger la SNCF a respecter ses engagements commerciaux, et développent les infrastrucutres des transports franciliens saturés, pour éviter qu'en désespoir de cause nous soyons obligés de trouver d'autres moyens de transports, tel que nos véhicules personnels, avec toutes les conséquences écologiques et économiques qui en découlent !

 

Vous trouverez également l'extrait d'un article paru dans "20 minutes" ce matin... sans équivoques !

 

Souhaitant que ce brave monsieur, interpellé par la police ferrovière de la gare de l'EST alors qu'il ne souhaitait comme nous tous, que retrouver son domicile et sa famille après une longue semaine de labeur, ne soit pas tenu de passer la nuit en cellule pour avoir pris sans aucune violence des mains d'un agent de la SNCF son talkie-walkie.........

 

Merci d'avance,

Ce mème usager de continuer:

Je viens à nouveau décrire les conditions de transports que nous subissons tous les jours, matins et soirs...

 

 Vous en jugerez vous-même, pour ceux qui ont eu la chance d'utiliser un autre mode de transport...

 Petit rappel de ce matin (3 mai, NDLR)i : au départ de Mormant 7 h 20, juste avant l'arrivée du train, on nous annonce que le train est un train court, soit 4 voitures au lieu de 8. Donc, nous nous sommes empressés de courir pour remonter le quai. Mais surprise.... à l'arrivée du train, simple constat... c'était un train long !! donc plus le temps de repartir vers l'avant du train pendant son arrêt mormantais.

 Par ailleurs, arrivé en gare de Noisy, notre train s'arrête pour prendre les usagers d'un autre train tombé en panne dans cette gare... donc arrivée à Paris-Est toujours et encore en retard.

 Mais le comble, la palme du ridicule, c'est ce soir : tous les usagers du 21 h 46 attendaient sagement devant les écrans l'affichage de la voie de départ. A 21h46 le train n'était toujours pas affiché !

Il n'a été affiché qu'à 21h50, voie 15... Ouf, il ne sera pas supprimé ce soir, nous pourront rejoindre un peu moins tardivement nos domiciles respectifs...

 En revanche, comme par hasard, le comité d'accueil était présent en début de quai voie 15, à savoir 7/8 contrôleurs et 4/5 agents de police, formant un magnifique mur, inffranchissable sans montrer nos coupons.

 Nous étions enfin assis dans le train, même s'il avait quelques minutes de retard. Mais cela était trop beau pour durer !!!

 A 22 h 00, on nous annoncait 30 minutes de retard...

 22 h 10, nouvelle annonce nous informant purement et simplement la suppression du train, et nous invitant à prendre le suivant  (le 22 h 13).

 Comme par hasard, les contrôleurs et policiers avaient disparu du quai !

 Nous sommes en conséquence, redescendu du train, afin d'attendre l'affichage de la voie du 22 h 13.

 22 h 15, une annonce nous informe du départ du 22 h 13 sur la voie 15. Nous sommes donc tous

remonté dans le train voie 15 !

 22h18, nouvelle annonce, contraire à la précédente, nous informant du départ, non plus de la voie 15, mais voie 11.

 Nous nous sommes tous dirigés un peu excédé, vers la voie 11, pressés de nous assoir, digne récompense après une longue journée de travail...

 Mais... nouvelle annonce contradictoire... départ du 22h13 voie 15. Plus personne n'osait monter à nouveau dans le train voie 15!

 Je précise que nous avons demandé à 2 contrôleurs se trouvant sur le quai, afin d'avoir la confirmation de la voie de départ, mais aussi paradoxal que cela puisse paraitre, ces derniers n'en savaient pas plus que nous !!!

 C'est à 22h20 que nous avons eu la confirmation du départ voie 11 !!!

 Arrivée enfin méritée en gare de Mormant pour ce qui me concerne, à 23h00 !!

 Charmante journée !!! la SNCF va vous faire préférer le train disait-elle dans un des ses slogans ! Sur ce point je pense que c'est tout vu !!

 Je vous assure que ça n'est malheuresuement pas une plaisanterie, mais la manière dont la SNCF et le STIF traitent leurs fidèles clients !

 Il est vrai que si une telle situation perdure, la SNCF devra prévoir un cordon de CRS à chaque départ de train pour éviter que les usagers considérés avec un tel mépris ne perdent leur bon sens, mis à dure épreuve !

Le ras le bol des usagers est bien là! Une réunion entre le comité des usagers de la ligne Paris Meaux et celle de la ligne Paris Provins est prévue le vendredi 11 mai à 21h00 à Nangis. (co-voiturage possible) Il sera question de l'action à mettre en place pour le 10 juin date de la mise en service du TGV. Nous vous y attendons nombreux.

Pour tous renseignements tatamie@ifrance.com  ou annemarie.rohm@orange.fr

 

 

Commenter cet article