Rencontre Chantal Brunel Députée, Maurice TESTU Directeur du Transilien,élus et Comité d'Usagers

Publié le par PHILIPPE

Compte rendu de la réunion en Mairie de Thorigny

Avec Maurice TESTU (Dir. Transilien) et Chantal BRUNEL (députée)

Le lundi 11 juin 2007

 

 

 

 

Etaient présents : Chantal Brunel, Maurice Testu, Les Maires de Thorigny, Lagny, Pomponne, Dampmart, Carnetin, et 2 élus ( pour Thorigny et Lagny), deux représentantes du syndicat des transports de notre région, ainsi que 5 membres du Comité d'usagers "Omnibus Meaux-Paris".

 

C'est notre députée Chantal BRUNEL qui, lors d'une visite de la Présidente du Comité d'usagers, a été à l'origine de cette réunion.

C'est la constatation douloureuse de la suppression de 2 trains entre 7h15 et 8h, au profit des direct -Meaux, qui a suscité la colère de notre députée, et donc cette réunion, dans les 8 jours.

Monsieur TESTU cherchait à nous prouver que globalement nous ne perdions pas au change. Mais nous avons TOUS démontré qu'avec le strict cadencement au quart d'heure, il y avait une période de pointe (7h15-8h) qui était forcément revue à la baisse, avec 2 trains en moins (et pas des moindres !) : le direct de 7h24 et le départ Lagny de 7h34 : deux trains très importants, presque 2 trains-clefs).

Madame BRUNEL est donc bien décidée, avec nous, à faire en sorte qu'à la prochaine saison l'équilibre soit rétabli.

Pour ce faire il faudra sans doute saisir le STIF, le grand coordinateur des horaires, avec SNCF et Services de bus.

 

AUTRES POINTS abordés :

  • Le RER E (Eole) : il est prévu, à plus ou moins long terme, d'en faire un prolongement jusqu'à Lagny. Mais il reste des problèmes à résoudre pour le réaliser : Marches et quais ; place suffisante pour faire tourner les trains….

  • Rames RER C : ce qui a été annoncé, notamment après une réunion SNCF/Mairie de Meaux, ne correspond pas tout à fait à la réalité : il y aura bien sur la ligne (mais pour qui ?) 2 rames supplémentaires prises au RER C, mais pas en remplacement des "P'tits gris" : seulement en secours (en cas de gros problème). SURPRISE !

  • Nouveau matériel : sur commande, comme prévu, pas avant 2014. En discutant nous avons appris que nous pourrions peut-être pallier cette longue attente avec un matériel ALSTHOM (acheté sur catalogue), mais dont la contenance est moindre. Ce pourrait être malgré tout une demie-solution d'attente en remplacement de certains matériels trop vétustes ; et les usagers auraient un peu le sentiment qu'on ne les laisse pas tomber tout à fait.

 

Madame Chantal BRUNEL a insisté pour dire qu'il faut agir en fonction de l'augmentation démographique. Or Meaux, pour l'instant a plutôt tendance à stagner, tandis que notre région est en pleine expansion, avec 15 000 habitants de plus par année. Il faudrait à tout prix établir un plan d'action et de priorités.

 

Monsieur TESTU, répondant à nos questions désabusées, n'a pu que nous dire ; "il y a 15 ans de retard" (au moins…!)

 

On subit en somme aujourd'hui l'imprévision d'hier, due entre autres choses, à tous les changements et divisions d'autorités, et aux deniers consacrés à d'autres réalisations (trop à la fois sans doute).

 

Comment aider la SNCF, obligée de gérer une telle pénurie ? Nous avons été plusieurs ensemble à poser la question.

Notre Directeur-Transilien n'a pu nous faire que cette réponse : "Vos élus doivent s'impliquer pour vous aider, en intervenant".

Il faudrait faire en sorte d'abord, que le STIF débloque des crédits pour acheter des trains sur catalogue, en attendant le redéploiement d'autres lignes qui recevront, elles, les nouvelles rames BOMBARDIER bien avant nous. Ce pourrait être un compromis.


Commentaires
Periode électorale oblige ou bien prise de conscience, toujours est il que notre députée (Thorigny) semble prendre trèsès au sérieux les demandes des usagers de la ligne puisque c'est elle qui a provoqué cette réunion. A l'évidence, les élus      locaux semblent eux aussi très concernés.  
Des points importants ont été évoqués, en premier lieu le prolongement de EOLE jusqu'à Lagny. Malheureusement il faudra encore attendre sans doute de longues années avant de voir le RER arriver jusque là. Les infrastructures n'étant pas adaptées.
Mais la chose la plus étonnante vient du matériel. En effet Mr TESTU nous annonce l'arrivée de deux rames supplémentaires venues de la Ligne C. Un replatrage en quelque sorte car  on va encore déshabiller Pierre pour habiller Paul. Certaines de nos rames n'étaient eles pas parties étoffer dune autre ligne de banlieue? on a vu le résultat...Ces deux rames ne vont elles pas faire défaut aux usagers de la ligne C? D'autant que ces rames doivent servir de "rames de secours" et non pas remplacer nos petits gris si souvent décriés.
Plus surprenant encore l'annonce de l'achat sur  catalogue de matériel pour faire patienter les usagers jusqu'en 2014.
Avec une contenance moindre donc sans amélioration notoire! Seulement ce matériel n'est pas gratuit et c'est le STIF qui ddevrait mettre la main au porte monnaie.
Il est aussi intéressant de voir la réponse de la SNCF quand Chantal BRUNEL parle de démographie de la région, car mème si l'aménagement du temps de travail  a étalé les horaires, la population aux abords de la ligne a augmenté de plus de 15000 habitants par année. Il faut bien transporter ce surplus, dans du matériel adapté. Et Monsieur TESTU de donner une réponse au goût d'aveu "Il y a 15 ans de retard" La faute à une gestion hasardeuse et à des choix sans doute plus dictés par la rentabilité que parla nécessité des usagers.
La  déclaration finale sonne comme un aveu d'impuissance: La SNCF n'a pas les moyens de redresser la barre , en gros, si vous voulez que le retard soit rattrapé mobilisez vous pour que le STIF débloque des crédits. En résumé, le 
contribuable francilien va payer un peu plus cher les choix hasardeux des décideurs qui n'ont sans doute pas souvent pris les trains de banlieue

 

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

ROHM Anne-Marie 27/06/2007 23:02

Madame BRUNEL est décidée à nous aider, avec d'autres élus, notamment M. Riester et les maires de notre ligne de Meaux-omnibus. Nous allons travailler ensemble à rédiger une lettre à M. HUCHON, Président du Conseil Régional et du STIF. C'est décidé !Il est peut-être encore temps pour certains de se joindre à nous : le comité des Usagers des Omnibus Meaux-Paris se réunit vendredi 29 juin à 20h45 à la mairie de Dampmart, 7 rue du château.Ordre du jour : Bilan de l'année : nos actions réalisée et à venir. Beaucoup de pain sur la planche !Par ailleurs une nouvelle réunion "au sommet" est prévue aus STIF, le 13 juillet prochain.