Vacances et trains de banlieue

Publié le par PHILIPPE

Indéniablement cela va "un peu" mieux depuis le 10 Juin.
La mise en place de fréquence strictes de 15 minutes aux heures dites de pointes permet de fluidifier le flux des usagers. Mais il reste encore quelques points noirs que le client moyen que je suis se pose encore et toujours: les trains surchargés.
Certes nous sommes en periode de vacances d'été et le problème est moins flagrant depuis ... ce matin.
 Mais depuis le 10 juin on  constate que mème si on assiste à un étalement des voyages, il n'en reste pas moins que le nombre d'usagers lui, ne baisse pas et à mème tendance à augmenter. Alors pourquoi nous infliger des trains courts le matin en pointe. Mardi dernier, le train de 8H04 à Lagny est arrivé déjà bien garni. Mal informés sans doute, bon nombre d'usagers ont dû courrir sur le quai pour s'entasser dans la 4° et derniere rame. A Lagny le train est donc plein. Il reste encore Vaires et Chelles. A Vaires c'est encore la bousculade. Bien des voyageurs restent sur le quai on ne peut plus monter. Les escaliers et couloirs sont remplis. A Chelles, petit espoir quelques voyageurs descendent certains prennent EOLE, mais aussi beaucoup veulent monter. Ici aussi certains prefèrent attendre le train suivant.
C'est dans un train bondé et serrés les un contre les autres, que nous allons ralier Paris. 20 minutes se position instable, inconfortable. Tout le monde s'est il donné rendez-vous dans ce mème train? Possible mais ces conditions de transport entrainent un peu plus la grogne de l'usager qui voit, avec le 1er Juillet, augmenter le prix de son billet de transport. Bref on paye plus pour voyager moins bien. Mais si finalement cette hausse arrive traditionnellement en juillet ce n'est pas au hasard. Il y a moins de monde dans les trains de banlieue et l'usager a l'esprit plus préoccupé par les plages ensoleillées et autres horizons.   

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Marc Joigny 05/07/2007 22:07

20 minutes Chelles-Paris!Vive le progrès!Quand je pense qu'en 1975 il ne fallait que 12 minutes!