Compte rendu de la réunion du Comité des Usagers du 29 Juin

Publié le par PHILIPPE

Le Comité des Usagers des Omnibus Meaux-Paris s'est réuni en la mairie de Dampmart le 29 juin 2007.

 

Deux personnes sont venues d'Esbly, préoccupées par un problème : des travaux font qu'il ne reste qu'un train par heure entre 9h25 et 12h25 ! On ne sait pas pour combien de temps… Pourquoi Esbly seulement ? alors que des grandes lignes passent, ainsi que les trains venant de Meaux, mais aussi les marchandises ?

 

Bilan de l'année (des 6 mois écoulés)

Nombreuses rencontres et réunions avec la SNCF (3 ou 4), le STIF, RFF; avec notre députée, M. Testu (SNCF-Paris Est) et les élus du secteur (+ quelques membres du comité).

Nombreux rendez-vous et courriers aux élus locaux (maires, députés, conseillers…) ; à la Présidente de la SNCF, aux ministres (Transports et 1er Ministre) ; aux candidats à la présidentielle ; à M. Copé (Maire de Meaux)…

Nombreuses actions : pétition, distributions de tracts informatifs, conférence de presse du 7 juin, interviews.

Réunions de comité (nous en sommes à la troisième). Et nous y avons ajouté Nangis (avec 2 autres associations, pour l'action du 7 juin)

Carte de transport : malgré plusieurs demandes, la SNCF refuse de nous indemniser pour les dysfonctionnements de la saison passée. Cependant il semble que M. DELARUE (FUTSP) essaie d'obtenir, de son côté, un dédommagement automatique lorsque les choses iront trop mal.

 

STIF : l'échéancier demandé à la SNCF et à RFF en mars dernier n'a toujours pas été fourni. Malgré une demande effectuée il y a un mois et demi environ, aucune réponse n'a été donnée…ni d'un côté ni de l'autre.

.

ACTIONS à VENIR, concrètes

Réclamer au STIF le contrat qui les lie à la SNCF et à RFF, afin de savoir à quoi nous en tenir.

Demander un rendez-vous à Franck ALBARELLO, député de Lagny, Pomponne, Vaires

Elaborer une lettre à Monsieur J-P HUCHON, Président du STIF ; nous passerons par Mme BRUNEL qui devrait organiser une rencontre avec lui, d'autres députés concernés par notre ligne SNCF et les maires.

Tracts à prévoir pour la rentrée :

a)      Un tract passe-partout (petit format), avec nos E-mails (annemarie.rohm@orange.fr  et  alain.paran@chello.fr) à donner aux usagers que l'on rencontre, afin qu'ils puissent avoir un contact en cas de problème. Que les membres du comité en aient toujours avec eux.

b)      Un tract avec coordonnées des députés de nos secteurs, invitant les usagers à les contacter, ainsi que leur maire. Faire un tract facilitant au maximum les démarches des usagers.

c)      Envoyer systématiquement le relevé des dysfonctionnements de nos trains (retards, suppressions, manque d'information, trains courts, etc.) à M. Paran : alain.paran@chello.fr. Nous faisons parvenir le tableau Excel prévu à cet effet, facile à remplir, et à retourner chaque mois par mail.

A plus long terme, envisager de poursuivre la SNCF pour rupture de contrat, si les dysfonctionnements continuent. D'où l'importance de connaître les clauses du contrat STIF-SNCF. Nous constituons un dossier.

Cependant on constate une amélioration certaine dans la régularité depuis le 11 juin, après la mise en service du TGV, bien que tout ne soit pas parfait, notamment quant à la surpopulation de certaines rames.

Mais une chose est frappante : plus on avance dans le 21ème siècle et plus la population augmente dans notre région, moins nous avons de trains ! Les terminus "Lagny" du soir (intermédiaires) n'existent plus. Je crois même me souvenir d'un temps - pas si lointain – où il existait un (ou deux) direct(s) Lagny en Gare-de-l'Est aux alentours de 18 h…

Que s'est-il donc passé pour que tout soit ainsi désorganisé ?

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Anne-Marie 16/07/2007 14:19

Oui, il est évident que la population des trains Paris-Meaux va en augmentant (je les prends depuis les années 80...). Et je dirai, au contraire, au risque de me répéter, que plus les années passent plus l'offre de places s'amoindrit : on a vu au fil des ans les "P'tits gris" intermédiaires (terminus Lagny) être supprimés les uns après les autres (matin ET soir). Or nous avions, le reste du temps des rames doubles à étage. On a vu aussi les directs-Lagny disparaître (matin ET soir). Il s'agit sans doute de problèmes d'exploitation. Néanmoins il y avait bien une raison à l'existence de ces trains ! Ils étaient non seulement appréciés, mais contribuaient largement à "alléger" un peu les autres, permettant surtout aux usagers de voyager assis et plus confortablement. Il est certain que nous avons plutôt reculé sur l'axe Paris-Meaux. C'est sûr ! 

PHILIPPE 16/07/2007 12:31

Merci Nicolas pour les infos et pardon pour le retard, période de vacances oblige.Je voudrais revenir sur les statistiques de la population et là se sont les chiffres qui parlent d'eux mème. La population augmente plus dans notre secteur (Lagny, Thorigny, Esbly...) qu'ailleurs en IDF. Pour exemple et selon les chiffres de l'INSEE alors que la population augmente de 0,30% / an pour l'ensemble de l'Ile de France des villes voient la leur s'envoler (Chelles +5,3%, Lagny  +3,5%, Thorigny +3,3%, Esbly  +1.55%, Vaires +0,5% ... donc au dessus de la moyenne) D'autres comme Meaux sont en dessous (+0.2%)  Bien sûr chaque nouvel arrivant n'est pas un utilisateur potentiel de la ligne Paris Meaux et  nombreux sont ceux qui se replient sur le RER A mais il est vrai que, comme le dit François, il y a plus de monde aujourd'hui dans les rames SNCF. Je prends le train depuis plus de trente ans et je vois bien la différence. Renforcer la ligne Paris Meaux est sans doute difficile pour les raisons maintes fois évoquées ici. L'arrivée hypothétique d'EOLE à Lagny voire Meaux y changerait peut être quelque chose. Mais là c'est un autre débat. Quant au RER A il ne sera que de plus en plus saturé avec la démographie exponancielle des zones qu'il dessert. Avez vous connu Bailly Romainvilliers, Serris ou mème Bussy il y a 15 ans. Apparement les besoins en transports en communs ont largement été sous-estimés    

François 12/07/2007 22:56

Certes !!C'est pas parce qu'une population augmente peu qu'on ne doit pas augmenter le nombre de trains sur une ligne donnée. Pour avoir voyagé occasionnellement sur le Paris Meaux depuis 2 ans ( heures de pointes mais aussi en heures creuses ) les trains sont de plus en plus remplis, et ce dans TOUTES les voitures même les trains à deux niveaux, les Z20500.C'est bien beau de renforcer le RER A ( cette ligne est déjà sur-saturée , mais encore faudrait-il penser aux usagers des autres réseaux ( Paris Est nan ?! ).Eh oui, renforcer les trains du PARIS MEAUX reviendrait à alléger les souffrances du RER A.

Musicien77 07/07/2007 09:48

Bonjour,Pour le problème d'Esbly, que vous semblez découvrir, voici ce que m'avait répondu la SNCF le 9 janvier 2007 (puisqu'on connaissait les horaires dès le mois de décembre, à quelques ajustements près, certes) :"Cette desserte n'est pas dûe à une volonté de notre part de limiter ces trains à Lagny, mais à un problème d'horaire des plages travaux prévu pendant cette période entre Lagny et Meaux le matin. Plutôt que de supprimer complètement ces trains ce qui aurait induit un cadencement à l'heure entre Paris Est et Meaux, nous avons décidé de faire circuler ces trains entre Paris Est et Lagny - Thorigny du lundi au vendredi. Cette situation qui il est vrai n'est pas satisfaisante et dégrade l'offre entre Paris et Meaux n'est pas figée pour l'avenir et nous travaillons a essayer de remédier à  ce problème."Et en réponse à votre réflexion sur l'augmentation de la population et la diminution du nombre de trains, tout d'abord la population n'augmente pas tant que ça, l'augmentation se situe plutôt autour de Marne-la-Vallée, et donc du RER A, qui suit logiquement cette augmentation en étant régulièrement renforcé (prochain renforcement en décembre pour Marne-la-Vallée). Notre ligne subit quand même beaucoup moins ces hausses de population.De plus, la population augmente, mais pas forcément la demande de transport vers Paris, car la part des trajets banlieue/banlieue augmente constamment, et commence à être satisfaite avec de nombreux renforcements de liaisons par autocar dans le secteur réalisés cette année (Meaux - Torcy - Pontault - Lieusaint - Melun, Meaux - Val d'Europe, La Ferté-Gaucher - Coulommiers - Chessy, Rebais - Coulommiers - Verneuil-l'Etang - Melun, Torcy - Vaires - Chelles - Roissy CDG, Meaux - Roissy CDG, Provins - Chessy, Provins - Nangis - Melun, pour ne citer que les lignes importantes desservant le réseau Paris-Est).Bonne journéeNicolas