Compte-rendu de la réunion du Comité du 28 septembre 2007

Publié le par PHILIPPE

Présents : Carla DALOT, Gérard LEBAS,  Vincent SCHNIRER, Gérard et Anne-Marie ROHM

Excusés : Guy PHILIPPE, Dominique GACHET, Martine PARAN

Un problème d’extension d’assurance, demandée par la Mairie de Dampmart, mais non valable au niveau du Comité, nous a obligés à trouver une solution de repli, à la Maison des Associations de Lagny-sur-Marne.

CONSTATS : De l’avis de tout le monde : NETS  PROGRES de la SNCF sur Paris-Est depuis l’été. Les trains roulent mieux, même si tout n’est pas parfait. Beaucoup moins de suppressions. Même quand le train part en retard, il rattrape presque intégralement ce retard. Quant à l’information, du mieux également, même si l’on n’est pas encore au top. Une chose est certaine : M. TESTU fait le MAXIMUM pour assurer une régularité, avec les moyens dont il dispose  Trop de facteurs s’entrecroisent encore, empêchant d’atteindre l’objectif idéal, mais il s’en rapproche.

EOLE : sa prolongation vers Meaux est à l’étude ; des questions sont soulevées à ce propos :

Quels seront au juste les trajets ? Y aura-t-il des trains semi-directs ? Tous arriveront-ils à Magenta ? Ou en gare de l’Est ? Y aura-t-il plus de trains, etc. Car beaucoup aiment arriver à Paris-Est.

Mini-tracts : distribuer ces informations aux usagers en cas de problèmes (en avoir toujours sur soi, selon les modèles fournis en juin).

Bien noter que alain-paran@chello.fr  est devenu entre temps alain-paran@numericable.com

FICHE de SIGNALEMENT : continuer à envoyer vos remarques sur les retards ou suppressions à Martine PARAN ou à Anne-Marie ROHM (de préférence sur le tableau Excel élaboré à cette intention). Nous gardons tous les relevés des anomalies et dysfonctionnements, qui peuvent être utiles.

STIF : suite à la réunion au STIF de juillet dernier, où nous fumes particulièrement écoutés, nous savons que les comités d’usagers contribuent à faire avancer peu à peu les choses.

HORAIRE D’HIVER : dès le mois de décembre un train sera ajouté le soir au départ de Paris vers 19h15.

(Le cadencement au quart d’heure devrait être étendu aux trains Paris-Meaux (le matin) et Meaux-Paris (le soir)).

AUTOBUS PEP’S : les horaires actuels sont à rectifier légèrement : ils sont, pour beaucoup,  calés trop juste par rapport aux trains (aussi bien le matin que le soir). Anne-Marie propose d’en toucher un mot dès que possible à M. TESTU, qui y collabore, avec les employés de Trans’dev.

COURRIERS : Annonce et lecture de nombreux courriers expédiés pendant tout le mois de juillet à différentes instances et personnalités :  Mme Idrac (Présidente de la SNCF),  Secrétariat d’Etat aux Transports,  Premier Ministre, Conseil Général, Sous-Préfecture, Mme Brunel (députée), Monsieur Huchon (STIF + Conseil Régional), FUT-SP : Messieurs Delarue et Ottaviani pour leur faire part principalement de l’état du matériel et afin SURTOUT de tenter d’obtenir des rames neuves, sans avoir à attendre 2015/2016 !

ALSTHOM a en effet été contacté par, et a contacté A-M Rohm ; car il existerait  une possibilité, une solution d’attente… d’achat sur catalogue ; mais évidemment il faut trouver des fonds ! La Région doit décider, et la SNCF participer pour moitié : tout cela a un coût ! A moins de louer… Ou de revendre ensuite en région. Toutefois n’oublions pas que Mme IDRAC a annoncé un très gros déblocage  d’argent au début de l’été… Souhaitons que cette déclaration ne fût pas seulement destinée à calmer les nerfs des pauvres usagers… Au moment où l’on parle du GRENELLE de l’environnement, il serait judicieux de se positionner dans le sens d’un développement durable… Les transports ferroviaires n’y sont pas étrangers !

RENDEZ-VOUS au CONSEIL RÉGIONAL : ce vendredi A-M Rohm venait d’apprendre qu’après une forte insistance de sa part, un rendez-vous était enfin fixé au Conseil Régional le mardi 23 octobre à 16h, demandé par notre députée Chantal Brunel. C’est Monsieur Serge Méry (et non M. Huchon) qui recevra la petite délégation d’usagers, avec Mme Brunel (et peut-être quelques maires)

Trois des membres présents se proposent de venir. Deux autres acceptent volontiers également. Si un destinataire de ce compte rendu désire se joindre à nous, qu’il n’hésite pas à contacter Anne-Marie ROHM sur  annemarie.rohm@orange.fr  ou en téléphonant au  01 60 07 50 63  ou encore au  06 67 63 18 18.

                                                                                             

Anne-Marie ROHM, Présidente du Comité

Publié dans usagers-paris-meaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas Hussein 11/10/2007 11:18

Raf, attention à tes raisonnements un peu trop simplistes !Tout d'abord, le RER A en zone RATP roule sur voies dédiées : de Nanterre à Chessy et Boissy, il n'y a que des trains de la ligne A à faire passer... ce qui permet de resserrer les intervalles ! (et, de plus, sur le tronçon central, SACEM permet de faire mieux qu'une signalisation classique)Si tu mettais un train pour Meaux toutes les 3 minutes, tu ferais passer comment les Transilien pour Château-Thierry, et les TER pour Châlons-en-Champagne/St-Dizier/Bar-le-Duc ? (les deux principales relations, elles aussi quasiment cadencées, au-delà de Meaux)Quant au matériel utilisé en pointe, il y a déjà une alternance de Z20500 et de RIB. D'ailleurs, arrêtons de diaboliser ces RIB. Elles ont tout de même un gros avantage pour l'heure de pointe : 3 portes par voiture, contre 2 pour les Z20500, ce qui limite la durée des arrêts en gare. Sur un train de 8 voitures, ça fait 24 portes contre 16, ce n'est pas négligeable.Après, c'est sûr que les RIB ont une capacité moindre... mais il y a un problème de répartition des gens dans le train : la voiture de queue est souvent bondée, celle de tête bien remplie également mais un peu moins, et plus on va vers le milieu du train, moins c'est rempli. Que ce soit une RIB ou une Z20500. La faute à une mauvaise répartition des accès en gares principalement, et au fait que quand on a une correspondance bus, on n'a pas forcément le temps de s'éloigner des accès.

cyberaf 11/10/2007 09:22

"En contrepointe il y a 2 trains par heure ( 1 train tous les 30 minutes )Dans le sens de la pointe, c'est 4 trains par heures (  1 train tous les 15 minutes ), donc forcément il faut plus de trains pour assurer ces liaisons. Et comme il n'y a pas assez de Z2N, il faut utiliser les boites de conserve..."Oui mais de la à n'utilisé que ces "boites de conserves" dans un sens et des Z2N de l'autre il y'a problème quelque part, car si je me trompe pas, rare sont les trains à deux niveaux en heure (et sens) de pointe.Donc si dans un premier temps on disposerai des Z2N à la place des petits gris les plus chargés en alternant les deux (un petit gris - un Z2N) sa ne pourrait allé que dans le bon sens (sans bien entendu réglé le problème) .Et un renforcement de la ligne reglerait surement le problème, car sur MLV, il y'a au sud le rer A cadencé aux 3 minutes (et c'est desfois aussi serré que dans les trains de PE - Meaux!)  et au nord ce fameau train cadencé au quart d'heure ! Donc quand passe un train pour Paris Est, il en passe 5 pour Chatelet !

Anne-Marie 10/10/2007 23:23

Pour résumer toutes ces remarques... Nous n'avons jamais dit que tout était parfait ; loin de là. Et c'est vrai qu'il y a encore des moments de galère. Pourtant dans l'ensemble il y a du mieux, par rapport au "n'importe quoi "de l'année dernière (mais... croisons les doigts pour la fin d'année !). D'ailleurs les indices de régularité SNCF se sont améliorés. Mais l'objectif n'est pas encore atteint...Au Conseil Régional, le 23, nous axerons la demande sur une capacité plus forte (trop de Petits gris, en effet), en réclamant des Z2N pour les heures de pointe et contre-pointe. Mais le problème sera surtout de les "dégotter".Une autre chose me paraît désormais évident e: nos élus doivent s'impliquer pour nous. Là où ils se font entendre, ça marche mieux (en règle générale). N'hésitons pas à les mettre dans le coup !

Paul GALFER 10/10/2007 23:22

La situation d'aujourd'hui ne m'aura pas fait mentir: ce matin 2 voitures en moins sur le Chateau-Thierry Paris-Est. Ce soir méga bordel: le 19h20 supprimé pour des raisons indéfinies, plus un blocage total des départs et arrivées "en raison de la présence de personnes à proximité des voies..." Confusion générale, changement de train et de voie au dernier moment, désinformation pour ne pas dire mensonge !Le 19h50 est parti à 20h et s'est trainé à la vitesse d'un vélo pendant des kilomètres !... Je suis arrivé chez moi à plus de 21 h Merci la SNCF !

François 10/10/2007 21:02

"   Car à chaque fois que j'utilise le train, je tombe dans un joli petit gris-bleu (certes) bondé en voyant passé un train à deux étages à moitivé vide en contrepointe... donc est ce que inversé la situation ne résoudrais pas le problème ?  "Mouais c'est facile de dire ça mais bon...En contrepointe il y a 2 trains par heure ( 1 train tous les 30 minutes )Dans le sens de la pointe, c'est 4 trains par heures (  1 train tous les 15 minutes ), donc forcément il faut plus de trains pour assurer ces liaisons. Et comme il n'y a pas assez de Z2N, il faut utiliser les boites de conserve...Par ailleurs on constatera que la SNCF les font circuler le moins possible sur le Paris Meaux, uniquement en heures de pointe. Les faire circuler le moins possible , mais pourquoi ? TOut simplement parce que ces rames nécessitent un ASCT, c'est le fameux agent qui ferme les portes des rames inox. Une Z2N n'en a pas besoin ! C'est donc un peu pour ça qu'on voit TRES PEU de boites de conserve engagés dans le sens de la contrepointe,car trop cher, peu capacitaire et peu fiable.A ma connaissance pour le matin seul le train de 7h30  départ Paris Est est assuré par ces rames inox. C'est ce meme train qui assure le train de 6h47 (Lagny) et qui arrive à Paris Est à 7h12.Le soir par contre je ne m'en souviens plus.Cordialement.