Qu'est ce que je vais devenir? Un piéton!

Publié le par PHILIPPE

Allez, aujourd'hui je vais bosser! Deux jours de congés pris pour palier aux caprices des agents SNCF et RATP c'est déjà trop. Mais comme je ne veux pas me retrouver trop serré dans un hypothétique train je décide de prendre celui de 9H02 (oui c'est l'horaire donné par abcdtrains). 
Arrivé à la gare, il y a du monde, beaucoup de monde, sur le quai; mais c'est normal, à raison d'un train par demi heure, c'est deux fois moins qu'à l'habitude. 
Tiens, le train est affiché pour 9H06, son horaire habituel. Bon on ne va pas se plaindre. Mais sur le quai il règne une certaine agitation, le haut parleur annonce : "le train pour paris va arriver dans 5 minutes".
 Bof, tant pis, du moment qu'il y a un train. Mais la suite du message est encore plus surprenante: "Pour votre confort prenez le train suivant"  Hein? Mmais c'est dans 30 minutes ça! Il en a de bonne lui! 
J'apprends que le train précédent a été annulé, d'où l'agacement des voyageurs. Le train approche et .....c'est un petit gris. Non seulement on supprime un train mais en plus on nous inflige de voyager dans des petits trains et pour notre "confort" on doit attendre le suivant qui n'est pas sûr de passer à l'heure. On se fout de nous s'emporte une dame. Font ch.... reprend un jeune avec son vélo qui devra sans doute rester sur le quai. 
Le tain suivant doit passer dans quelques minutes, mais beaucoup ne veulent pas prendre le risque de l'attendre.  
Arrivé à Paris, la galère continue et c'est à pied que j'entame mon trajet vers Balard en essayant de trouver  un bus, un métro... Coté bus tous les arrêts sont bondés et question métro sur ma ligne c'est...ZERO (pas conforme avec les prévisions). Les rues sont pleines de marcheurs de tout poil, étudiant, secrétaire, cadre dynamique... chacun avance de bon pas. Non on ne traine pas trop sur les trottoirs parisiens ces derniers jours.
 A pied donc jusqu'à Balard, 8,5 Km de marche agréable certes, il fait beau, mais la productivité au bureau est plus qu'incertaine.
Et je vais remettre ça ce soir!
Une chose est   sûre, on peut remercier les cheminôts  qui nous font redécouvrir les joies de la marche à pied, et qui contribuent à nous maintenir en forme.

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Florence 27/11/2007 21:01

Aujourd'hui mardi 27 novembre, la SNCF fait varier les plaisirs : le train Paris Est-Meaux au départ à 17h15 a raté l'arrêt à Chelles! Il s'est arrêté après avoir dépassé le quai. Après 5 minutes d'incertitude, et en l'absence de message du conducteur, on finit par apercevoir des gens sur les voies: les passagers sont descendus du train (attention à la marche!) et ont parcouru dans le noir, sur les voies, les 100 m qui les séparaient de la gare... Pas d'annonce du conducteur, pas d'agents sur les voies: la SNCF a manifestement à coeur la sécurité de ses passagers...

Anne-Marie 26/11/2007 19:30

Ouf ! Ca y est ! La grève est finie ! Oui... mais aujourd'hui lundi 26 novembre on ne peut pas dire que c'était le top... Du cafouillage comme aux plus beaux jours de la fin 2006 !Des trains retardés, arrivant bondés +++, ne pouvant même pas charger touts leurs voyageurs  (je fus d'ailleurs du reste, sur le quai ! ). Des directs transformés en omnibus, ou plutôt en  semi-directs... des terminus Lagny imprévus, des trains lambinant comme pas permis, etc. etc. J'en oublie.Problèmes en chaîne en tout cas, une fois de plus : une histoire d'aiguillage sur  Esbly, des rames RIB ne fonctionnant pas,... que sais-je encore. Tout le monde fut touché... Meaux, Lagny, Esbly.... Ca (re)commençait bien, ce matin !On s'en prenait presque à regretter la première semaine de grève où - tout compte fait - ça ne marchait pas si mal que ça sur notre réseau ! Après, ce fut plus dur... Tout le monde était reparti  au travail, courageusement ; mais le trafic, lui, continuait à nous fausser compagnie.Croisons les doigts pour les jours à venir...Par contre, une grande Première : la SNCF a fait fort en matière d'information et de communication ! Rien à redire à ce niveau-là. C'est même de l'inédit en la matière.

Nicolas Hussein 16/11/2007 17:05

Pour le 38, je parlais surtout du retour, où en le prenant à Porte d'Orléans on est à peu près sûr de pouvoir monter (c'est le terminus)Pour l'aller, sinon, il aurait fallu aller à Gare du Nord chercher le 39, même principe, en montant au terminus c'est plus simple d'avoir une place. Mais il n'est pas dit que vous seriez arrivé plus vite qu'à pied, de toute façon...

PHILIPPE 16/11/2007 15:50

Ok pour tout ça Nicolas, mais dans mon cas, pas de grilles la station était bien ouverte mais le message au haut parleur était sans ambiguité "trafic interrompu".  Pour les bus, le 39 était imprenable à gare de l'Est quant au 38 il était tout aussi "blindé"Cependant Merci du conseil

Nicolas Hussein 16/11/2007 13:28

Sur le métro, lorsque les intervalles dépassent 20 à 30 minutes, les agents ferment les grilles entre deux passages, afin de ne pas avoir de problème de sécurité sur les quais lié à l'affluence.Si je reprends le point trafic de 9h30, était prévu sur la 8 un métro toutes les 45 minutes. Il suffit que vous soyez tombé au milieu des deux passages, et vous avez trouvé une grille fermée.Pour le trajet Balard > Gare de l'Est, vous avez également le bus 39. Pour l'instant c'est un sur 4, pas beaucoup mais mieux que rien. Et il est également possible de prendre le tram T3 (qui ne roule pas si mal, 2/3 du trafic) jusqu'à Porte d'Orléans, où il est possible de récupérer le 38 (1 bus sur 3 pour le moment, sachant qu'à Porte d'Orléans vous le prenez au terminus, et qu'il y a des couloirs protégés sur une bonne partie du parcours)Bonne journéeNicolas