Le CDG Express

Publié le par PHILIPPE



Le projet initial de liaison Plaquette de présentation du projetentre la Gare de l'est et l'aéroport Charles de Gaulle avait sucité de larges critiques de la part des riverains de l'aéroport mais aussi des communes qui voyaient passer ce train en souterrain.
Les critiques venaient aussi du fait que l'opération devrait donner naissance à un moyen de transport réservé aux seuls passagers aériens, à un prix bien supérieur à celui qui est pratiqué habituellement dans les transports franciliens (il sera notamment impossible d'utiliser CDG Express avec la Carte Orange (Navigo).

Le projet a été revu. Le recours à un long tunnel a été abandonné au profit d'une solution mixant l'utilisation d'infrastructures existantes en surface et la réalisation de portions de tranchées couvertes ou de nouvelles voies en surface. L'ensemble du projet est chiffré à 640 millions d'euros dont 120 pour le matériel roulant, mais le coût du transport lui sera toujours aussi cher faisant craindre que les futurs usagers preféreront emprunter le RER B vers gare du Nord, meilleur marché mais beaucoup plus lent et peut-être moins pratique avec les valises. Mais d'après le document officiel moderniser le RER B est un préalable à la mise en service du CDG Express, alors..... 

A lire pour plus d'infos l'article  sur l'enquête publique du projet Charles de Gaulle express : http://www.metro-pole.net/actu/article891.html

La video du tracé est disponible ici http://www.cdgexpress.equipement.gouv.fr/projet/trace/video


Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Nicolas Hussein 28/11/2007 16:16

"Moderniser le RER B", cela  va consister en fait à rendre tous les trains intégralement omnibus, donc à encore allonger les temps de parcours pour les usagers venant de loin. La faute... au CDG Express qui va utiliser les 2 voies principales, le RER B étant alors obligé d'utiliser les voies "bis" au lieu des 4 voies.D'autre part, comme vous l'avez dit, ce projet va coûter beaucoup d'argent, pour ne servir qu'à une poignée de voyageurs, qui seront prêts à accepter une tarification scandaleuse.Enfin... tout ça pour un trajet Paris - CDG en 20 minutes, alors que les trains directs du RER B pourraient faire pareil, avec en plus la desserte de CDG 1. Actuellement, ces marches sont tracées avec un temps de parcours de 36 minutes, la faute à une détente horaire abusive. En cas de retard, lorsque la voie est libre devant et que le train roule bien, il peut mettre 20 minutes. La preuve par l'exemple ici : http://www.metro-pole.net/actu/article860.htmlEn bref, il suffirait de donner au RER B les moyens d'assurer cette mission pour qu'il puisse le faire à un coût beaucoup plus raisonnable, et une tarification qui le serait également.Je suis donc contre ce projet, et je l'ai fait savoir à la commission d'enquête publique, car c'est ça le plus important.Bonne journéeNicolas