Politique des transports après le Grenelle

Publié le par PHILIPPE

J'ai participé, le matin du 20 décembre, au colloque "Quelle politique des Transports après le Grenelle de l'environnement ?". Il s'agissait des 14èmes rencontres parlementaires sur les Transports.
Une petite dizaine d'intervenants "de marque" ont pris la parole, chacun dans son domaine ou dans son rôle (des parlementaires, des industriels ou chercheurs, un représentant de la SNCF, un représentant de la RATP, VEOLIA, Le vice-Président de la Région Ile de France , Le Président de la Région Alsace.... ainsi que notre Secrétaire d'Etat chargé des Transports : Dominique BUSSEREAU, qui a conclu la matinée.

Interventions intéressantes et instructives. Dommage que la parole n'ait pu nous être donnée le matin... car j'avais des questions à poser.

Je ferai mon possible pour faire un compte rendu résumé prochainement...
Mais voici quelques grandes idées : les pouvoirs publics auront des défis à relever dans les décennies à venir : Réduire impérativement les émissions de CO2, en incitant à "éviter" au maximum l'utilisation de la voiture ; donc en rendant les transports collectifs plus attractifs (qu'on ait envie de les emprunter). Mais prallèlement il faudra résoudre les questions de financement...
Il est prévu d'élargir les axes de déplacement vers la très grande couronne(Arc-Express) par exemple en facilitant de plus en plus les déplacements de banlieue à banlieue.
Et là, soudain je me suis mise à réfléchir....
L'idée maîtresse de toutes ces réflexions entraîne à concentrer TOUJOURS plus les gens dans cette Région Ile de France, qui sature littéralement et qui bientôt explosera.
Tout se passe comme si l'on avait en tête de continuer ainsi indéfiniment à "remplir" cette Région parisienne, et à tout faire pour qu'il en soit ainsi (autoroutes, voies ferrées, métros, etc., toujours PLUS...), alors que tant de régions seraient heureuses d'accueillr des populations et surtout du travail... Mais sans doute ne suis-je qu'une rêveuse ou une utopiste...

Autre chose m'a interpellée : le groupe VEOLIA grossit, grossit, et prend de l'importance... Bientôt il sera tel un "monopole". Nos transporteurs ancestraux n'ont qu'à bien se tenir... Par ce groupe la concurence fait son entrée à très grands pas ! Ils sont déjà très organisés et structurés pour prendre peu à peu la place de la SNCF (et de bien d'autres...). Ils sont omniprésents dans tous les secteurs du Transports, excepté l'avion... (ainsi que dans d'autres domaines...) et vont reprendre peu à peu des parts de marché, en grignottant petit à petit, et surtout en s'imposant par leur savoir-faire et leur sérieux. Ils sont là déjà parmi nous !
Nous glissons désormais, sans nous en apercevoir, imperceptiblement mais inéluctablement, vers le PRIVÉ... Gagnerons-nous ou perdrons-nous au change ????

Anne Marie ROHM

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article