Trafic record sur Transilien

Publié le par PHILIPPE

Comme la RATP il y a quelques jours, la SNCF Ile-de-France annonce officiellement  de très bons chiffres de trafic pour l'année 2007 : +5,3% par rapport à 2006. L'année 2007 sera donc une année record, malgré les grèves du mois de novembre. En 2006, cette progression affichait 3,9%, et 3,2% en 2005.

«Depuis trois ans, notre trafic croît de plus en plus vite alors que la part des déplacements motorisés stagne, voire régresse, constate Thierry Mignauw, directeur de Transilien. C'est un vrai retournement de tendance, puisque depuis vingt ans la part des transports publics avait tendance à reculer. Cela montre que les Franciliens privilégient les transports en commun, et que la prise en compte du développement durable devient concrète.»

Transilien, qui avait lancé en 2007 une grande campagne de communication pour inciter les usagers à prendre les transports en commun et à laisser leur voiture chez eux, va «continuer» sur cette voie. «Je ne veux pas pour autant attaquer la voiture de front; je sais que l'usage de l'auto est parfois incontournable. Mais nous voulons convaincre que la voiture peut rester à la maison de temps en temps», précise Thierry Mignauw.

Malgré ces bons résultats, l'année 2007 restera aussi marquée par les grèves de novembre. «Elles ont apporté une gêne profonde, et ont été très négatives. Sauf sur un point: l'information voyageurs. Le dispositif que nous avons mis en place durant les grèves a été bien perçu par les usagers. Ce droit à l'information vaut tous les jours, car il fait partie intégrante du service public. Je veux que 2008 soit pour la SNCF l'année de l'information voyageurs. C'est pourquoi nous venons de lancer un nouveau dispositif d'info par SMS, et nous allons créer un service d'alerte par mail, qui s'appellera «mon alerte».»  20Minutes

Alors donc, plus de monde prend le train le matin et le soir, mais comme nous le répétons souvent sur ce blog, le matériel ne suit pas et mème les conditions de transports se sont dégaradées ces dernières années. On voit régulièrement des usagers restant sur les quais, ne pouvant monter dans des trains déjà bondés et sous dimensionnés. Le transport quotidien s'apprente plus à une galère qu'à un simple trajet sans histoire. Reste à savoir pourquoi cette inflation du nombre d'usagers. Certainement pas pour le confort  la rapidité et la fiabilité, mais plutôt pour le coût. Le prix du pétrole est passé par là! Inciter les franciliens à prendre le trainc'est très bien encore faut il que celui ci soit pratique et fiable. C'est hélas, loin d'être le cas.
Reste à savoir si les pouvoirs publics prendront les mesures qui s'imposent si par hasard ce chiffre venait encore à monter.  Soit il faudra plus de trains, soit allonger les dits trains ou encore inciter les usagers à faire des régimes pour maigrir...Dernière alternative voyager couchés à la manière des sardines dans leurs boites. Remarquez, les boites, on les a déjà!  

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article