Agression d'un conducteur: pas de RER A mardi 1 juillet et grosse pagaille

Publié le par PHILIPPE

(AFP) Le trafic sur la partie RATP du RER A était interrompu mardi matin en raison d'un arrêt de travail "spontané" des conducteurs après l'agression d'un de leur collègue lundi soir, a indiqué le service de presse de la RATP, ce qui créait des perturbations en chaîne

Un responsable CGT a déclaré à l'AFP que la grève spontanée "est partie pour durer la journée" en évoquant "l'émotion et le ras-le-bol" des personnels sur cette ligne de transport francilienne saturée.

"Nous n'avons aucune visibilité quant à la durée de ce mouvement", a déclaré un porte-parole de la RATP peu avant 10H00. "Pour l'heure, le trafic est interrompu sur l'ensemble de la ligne A du RER, entre Saint-Germain-en-Laye et les deux terminus dans l'est: Boissy-saint-Léger et Marne-la-Vallée-Chessy", a-t-il précisé.

L'arrêt de travail "spontané" fait suite à l'agression d'un conducteur, lundi à 21H45 à Chatou-Croissy (Yvelines), selon la RATP. La victime a été hospitalisée et une enquête est ouverte.

Des voyageurs ont indiqué à l'AFP que cette grève créait des réactions en chaîne sur d'autres lignes, en particulier la ligne 1 du métro.

A la gare Saint Lazare, un responsable a parlé d'une "affluence tout à fait inhabituelle". Les voyageurs regroupés autour des points d'info/accueil téléphonaient au bureau pour dire qu'ils seraient en retard, a constaté un journaliste de l'AFP.

D'autres cherchaient un "plan B" pour rejoindre leur travail.

Côté SNCF, normalement pas affectée par la grève, une porte-parole a déclaré à l'AFP: "Comme la connexion ne se fait plus, nous sommes obligés de dévier des trains sur Saint-Lazare, ce qui cause des retards car on modifie le plan de transport des RER. Nous n'avons pas un service complètement normal sur Saint-Lazare actuellement du côté de Versailles, il y a des perturbations ponctuelles, quelques trains supprimés pour faire passer un RER".

"Tant que les agents de la RATP n'auront pas repris le travail, on ne pourra pas faire fonctionner correctement la connexion RER, sachant qu'il y a un changement de conducteur à Nanterre-Préfecture", a-t-elle ajouté.

Des passagers du RER E ont indiqué à l'AFP que leur ligne était aussi "très perturbée", dans une chaleur étouffante, certains trains étant parfois arrêtés, en raison de "passagers sur la voie", ou déroutés.

Sur la ligne 1 du métro, où se sont massivement reportés les voyageurs, le trafic était très lent, avec de longs arrêts entre chaque station, a constaté un autre journaliste de l'AFP.

Interrogée sur les circonstances de l'agression, la RATP a expliqué que vers 22 heures lundi soir, un conducteur en tenue qui voyageait à bord d'un train de la ligne A s'est vu demander une cigarette par trois personnes, ce qu'il a refusé.

Les agresseurs présumés l'auraient alors insulté et molesté. La victime a néanmoins réussi à tirer le signal d'alarme en gare de Châtou-Croissy ce qui a eu pour effet de déclencher les caméras de vidéo-protection sur le quai.

Les agresseurs ont été figés par les bandes vidéo alors qu'ils prenaient la fuite, un signalement a été lancé et deux individus ont été arrêtés dans la nuit par la police, a précisé la RATP. Ils ont été formellement identifiées par la victime, selon le porte-parole.

Un responsable CGT Métro/RER Eric Nabet interrogé par l'AFP a précisé qu'il s'agissait d'"un arrêt de travail spontané et sans préavis des conducteurs de RER en solidarité avec leur collège agressé". "Ils sont de plus en plus souvent agressés verbalement et physiquement au quotidien", a-t-il dit. (AFP)

Coté réseau Est ce matin, les quais étaient bien évidement bondés et les trains...aussi. D'autant que le matériel (petits gris) s'est encore avéré sous-dimensionné pour accueillir ce surplus d'usagers. Mauvais jour puisqu'en plus la météo annonce une journée très chaude avec des températures dépassant les 30°C. Encore des conditions de transports desastreuses en perspective. Mais ça "c'est pas grave"!!!

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Glawdys 02/07/2008 17:09

Je comprends tout à fait le ras le bol des conducteurs de trains, mais quand hier j'ai du prendre plus de 4 h pour me rendre de la Ferté-sous-Jouarre à Paris, ma carte de 118 euros me reste en travers de la gorge. Et ce n'est pas la première fois ,mais ça on s'en fout. Je suis partie à 19h26et je suis arrivée à 23h15 , je chantais à 22h donc pas de cachet. 22h50 heure du dernier train, habiter à la Feté sous jouarre cela veut dire ne plus avoir de vie sociale ou rester mère au foyer. je travail à Nanterre (2h30 de trajet par jour) et si je ne rate pas le train qui passe 1 fois par heure. là c'est à moi de dire que j'en ai ras le bol. Hier  habitant dans le trou du c.. du monde j'ai du attendre devant la gare de l'est  comme une clocharde qu'elle ouvre à 05h00 du mat. J'avais fini depuis 2 h et les hôtels étaient complet. Un périple de l'aller au retour. Dans ce beau pays qu'est la France et cette grande ville qu'est Paris. waouw !!!!

Gérard 02/07/2008 10:34

Sans approuver l'attitude de ces petits c@*%% qui s'en prennent aux conducteurs, je fini par comprendre l'exaspération des usagers qui voyagent dans des conditions de plus en plus insupportables. En plus avec la chaleur de ces derniers jours, ça n'arrange pas les choses. Il y en a qui pêtent les plombs. Quand l'Etat, le STIF, SNCF et autres auront fini de nous considerer comme du bétail on évitera peutêtre plus ce genre de problème!