Il fait chaud, les trains roulent moins vite! Encore...

Publié le par PHILIPPE

Ce n'est pas la première fois qu'on nous fait le coup, mais franchement on en rirait si ce n'était pas pour des raisons de sécurité:

"Des limitations de vitesse, imposées par de fortes chaleurs perturbent la circulation des trains en soirée.

La dilatation des rails nous oblige à une modification du Plan de transport."

Quand ce ne sont pas les feuilles, le vent, les orages, la pluie, le brouillard, le feu....etc  c'est la chaleur!. A ce tarif là les trains vont finir par ne rouler correctement, que les jours où la météo sera "clémente".


  Comment faisait on avant? Il n'y a pas 10 ans on n'entendait pas ce genre de propos. Je me souviens qu'en 1976 en plein été caniculaire, on nous avait déjà parlé de dilatation des voies mais, souvenez vous il faisait plus de 40°C c'est à dire bien plus qu'aujourd'hui!!!

Que la SNCF le dise franchement les lignes concernées sont pourries. Cessons de nous voiler la face.
A l'heure où la mise en chantier du TGV Bretagne se dessine avec une mise en service prévue pour début 2015, les usagers de Coulommiers, Provins et la Ferté Milon devront attendre encore combien d'années pour voir leur ligne décemment rénovée!   


http://www.transilien.com/web/TraficDetail.do?page=traficdetail&urlModule=/site/pid/10&id=4&oldPage=trafictravaux

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Gérard 02/08/2008 22:50

Ok Nicolas, il ne s'agit pas de se monter les uns contre les autres. Moi ce que je constate c'est que pour le commun des usagers, peu importe que se soit la SNCF, le STIF, RFF ou mème la reine d'Angleterre qui soit responsables des errances du services c'est toujours notre portefeuille qui trinque. Dans tous les cas on a le sentiment d'être pris pour des pigeons. Qustion "mélange des responsabilités" quand on est coincé dans un train en panne ou perdu sur un quai sans une info valable, pour moi qui n'ai pas vos connaissances en matière de transport, je me retrouve à faire partie de ces "raleurs d'usagers". Avouez qu'il y a matière. Cependant je ne crache ni sur les uns ni sur les autres, je constate avec amertume que notre transporteur préféré (ou le STIF, ou RFF, ou la reine d'Angleterre (lol) ont peu de considération pour nous les vilains usagers qui se promènent sur les voies, se jettent sous les trains, tirent les signaux d'alarmes ou tout simplement vont travailler. Tiens encore un mélange de responsabilités ;-))

Musicien77 01/08/2008 16:31

Encore une fois, au risque de paraitre désagréable, je ne suis qu'un simple usager de la ligne, et je ne cherche donc pas à défendre "ma société" : étant étudiant, mon école n'a rien à voir avec l'organisation ou l'exploitation des transports en Île-de-France.Pourquoi devrait-on avoir d'un côté les usagers qui passent leur temps à râler contre la SNCF, et de l'autre des agents qui passent leur temps à défendre la SNCF ? On peut très bien être usager et savoir faire la part des choses, et être agent et ne pas avoir sa langue dans sa poche... D'ailleurs, les agents sont bien souvent eux-mêmes usagers, les deux catégories de populations ne sont pas exclusives... Moi, je suis usager et pas agent SNCF, cependant je n'aime pas qu'on raconte tout et n'importe quoi, notamment en mélangeant les responsabilités.Sinon, je suis plutôt d'accord avec le message de jul1, le point noir ça reste l'information, et la direction de ligne semble prête à reprendre le dossier en main, avec remontées mensuelles d'un échantillon représentatif d'usagers, notamment, et les actions qui en découlent. Espérons que ça fonctionne.Et, effectivement, l'agent dont vous parlez a eu un manque de tact évident, ça aurait vraiment pu mal finir... avez-vous fait remonter l'information à la direction de ligne ? C'est précisément le genre de faits à dénoncer... n'hésitez pas à passer par votre comité de ligne (semi-directs Château si j'ai bien suivi, c'est donc le CODURF, de Marc Joigny) pour contacter la direction Transilien.Bonne fin de journée,Nicolas

jul1 01/08/2008 16:10

Défendre la sncf c'est bien, mais la chose qu'on leur reproche le plus, c'est bien la seule chose dont ils sont les uniques responsables (d'après Nicolas) : la communication.Le problème ce n'est pas que le train arrive en retard à cause d'un problème x ou y, mais bien que les informations données sont souvent peu nombreuses et rarement fiables...Ce qu'on demande, c'est qu'une information doit être à défaut d'être précise à la minute, au moins suffisament juste et sans arriver après la bataille (cf les annonces de retard après... 10mn de retard... justement).Car beaucoup peuvent avoir des solutions de rechange (la voiture et le co-voiturage, le bus, une autre ligne...). J'ai donc joué à pile ou face mardi dernier pour savoir si je devait prendre ou non la voiture, j'ai gagné ce coup ci, mais ca ne marche pas tout le temps.C'est souvent le manque d'information qui nous pousse à rester dans un train alors q'une autre solution se présente à nous. Si à l'avance, on nous dit que le retard possible est de 30mn ou 1h, que le train risque de devoir s'arrêter plus loin au lieu de nous le dire une fois arrêter sans aucun moyen de revenir en arrière, alors là, llibre à nous de préférer une autre solution...Je sais que des gens comme Nicolas sont des gens qui n'ont aucuns pouvoir sur ces événements et qu'ils essayent de défendre leurs sociétés (c'est normal). C'est un problème qui vient de bien en amont, des statistiques peuvent être établies selon l'incident (c'est pas leur nombre qui manque), le personnel à disposition, etc... c'est complexe et coute cher mais peut rendre de précieux services.Il y a énormément d'exemples de mauvaise communication, je n'en énumérerai pas plus...Je demande par contre à ces Messieurs de la SNCF de ne pas fanfaronnés dans ces cas là, l'exemple qui m'a plus scié :1. le train paris-chateau-thierry de 19h20 partir AVANT le 18h20 sur le même quai et du coup quasiment vide sans AUCUNE annonce d'aucune sorte. 2. Une personne entassée dans l'entrée de la voiture a demander une explication à un agent qui était sur le quai.3. Il a répondu sur un ton très autun :"Vous n'aviez qu'à prendre l'autre".4.Les gens à bout de nerd se sont rués sur l'agent, heureusement pour lui des policiers lui sont venu en aide.Cet exemple est aussi le symbole que ce qui met le plus en boule les usagers est le manque de communication. Cet agent (certe stupide et pas représentatif de toute la profession) n'a été que le déclencheur de notre colère. Si les annonces avaient été claires, il ne serait rien arriver, on se serait calmé tout seul.

Musicien77 01/08/2008 14:05

Bonjour,Je rappellerai à toute fin utile que, bien qu'il soit facile de taper sur son bouc-émissaire préféré :- non, la décision d'augmenter les tarifs ne revient ni à la SNCF, ni à la RATP, ni à l'agence Intégrale... mais au STIF (il ne vous aura pas échappé qu'avec votre carte Intégrale, vous avez le droit d'emprunter les lignes RATP et OPTILE) ;- non, la SNCF n'a pas laissé pourrir "ses" infrastructures, tout simplement parce que ce ne sont plus "les siennes" depuis plusieurs années ; la SNCF n'est désormais plus qu'un exploitant, au même titre que la RATP, que Veolia, Keolis ou encore Transdev : un exploitant, il est payé pour faire rouler ses trains sur un réseau qui appartient à quelqu'un d'autre, RFF chez nous ; l'entretien des voies, c'est RFF qui le décide et le paye (il sous-traite ensuite à la SNCF parce qu'elle sait faire, mais ce n'est pas elle qui décide où et quand elle les fait) ; et la SNCF, justement consciente du gros problème sur les 3 lignes concernées, a dit à RFF que ce n'était plus possible et qu'elle allait payer pour que les choses soient accélérées (les lignes auraient de toute façon été refaites, mais peut-être bien plus tard), chose que RFF a acceptée et qui aura donc lieu dans un an (merci Fabien pour la confirmation) ;- non, la SNCF n'est pas la seule décisionnaire pour le matériel roulant, bien qu'on rentre un peu plus dans son domaine : particulièrement sur les lignes régionales (Transilien ou TER), la Région concernée a son mot à dire, car elle paye souvent une part significative, et dans certains cas le matériel lui appartient directement ; dans le cas des AGC, cela a donc été fait sur décision du STIF en 2006, avec un délai très court pour ce genre de démarches, puisque les premiers trains tournent depuis décembre 2007 sur Provins ;- enfin, à toutes fins utiles, je rappelle que je suis usager, comme vous, ce qui ne doit pas vous obliger à avoir une vision manichéenne avec les méchants agents SNCF d'un côté et les gentils usagers de l'autre (j'ai par exemple moi aussi mis 1h pour aller de Chelles à Paris mardi matin) ; non, la SNCF n'est pas sadique, en supprimant des trains juste pour faire péter un record de charge dans un train (vous aurez d'ailleurs constaté que tous les incidents de cette semaine sont liés à des causes extérieures : accident de personne -- qui serait peut-être un homicide selon les bruits de couloir que j'ai pu avoir... --, feu de talus, feu de moissonneuse-batteuse, personnes en vadrouille sur les voies, etc. ; il reste des problèmes d'information, ça c'est clair et ça c'est bien de la responsabilité de la SNCF, mais au lieu de râler dans son coin, il est plus efficace de faire remonter les problèmes constatés ; non, les usagers ne sont pas tous des crèmes, car si on supprimait déjà tous les signaux d'alarme intempestifs, tous les blocages de portes pour attendre le copain qui est à la bourre, et toutes les intrusions sur les voies, ça roulerait mieux.Bonne journée à vous,Nicolas

faust 01/08/2008 13:22

Bonjour,absolument d'accord avec Gérard, surtout que je viens de recevoir ma petite lettre d'Integrale m'annonçant la "petite" augmentation de tarif annuelle et j'ai pas eu à l'attendre celle là.Thierry.