RER A à coup de millions d'euros

Publié le par PHILIPPE

46 gares desservies, 218 trains en services, 76 km de ligne, 7 départements traversés, 3,5 millions d'habitants et 2 millions d'emplois desservi (31% de la population et 41% des emplois de l' Ile de France, voilà les chiffres éloquents de la doyenne des RER. Lancée en 1969, cette lignen'a jamais connu de gros problèmes.

Oui mais, victime de son succès "la A" est victime de dysfonctionnements récurents depuis quelques mois.
Qui aurait pensé en 1969 lors de son inauguration que cette ligne deviendrait 40 ans plus tard la ligne la plus chargée d'Europe.
 En 5 ans le nombre de journées à 1 million de passagers est passé de 7 à 158. En 10 ans de 1997 à 2006 le nombre de voyageurs a augmenté de 19% le matin entre 8H00 et 9H00!
Les perturbations sont liées à la dichotomie emplois-logements entre l'est et l'ouest. A cela c'est greffé le succès de Météor et de ses correspondances à Gare de Lyon et à Châtelet, générant un flux voyageur supplémentaire. Enfin on peut mettre en avant la coéxistance de trois types de rames sur la ligne les "à un niveaux", MI 84 et MS61; et les plus récentes à deux niveaux de 2520 places.
Dans un premier temps la fréquence des trains a été augmentée pour passer de 5 minutes à 3,30 minutes, d'où un traffic en flux tendu. D'après Yves BOUTRY, Vice Président de l'Association des Usagers des Transports (AUT), "cette situation ne peut être corrigée par l'augmentation de nombre de rames. Nous sommes au taquet!".  

L'AUT a lancé du 12 mai au 20 juin une pétition demandant la généralisation des rames à deux niveaux. Cette pétition a recueilli pas moins de 13700 signatures!
Pour beaucoup, le temps de transport est devenu incertain depuis 6 mois. De nombreux élus concernés par la ligne doivent se réunir le 23 septembre à l'initiative de Emmanuel LAMY, maire de Saint Germlain en Laye. Leur objectif: établir un diagnostic des demandes qui seront formuler aux décideurs.

De son coté, le STIF a examiné en juillet, le programme d'amélioration de la ligne A proposé par la RATP. Le résultat est ambitieux et sans doute à la hauteur du problème:
-acquisition de 30 trains à étages en remplacement des MI 84 pour 600 millions d'euros
Par ailleur le STIF a estimé qu'il faudra changer à court terme les 35 rames MS 61 pour un coût de 700 millions d'euros.
Les nouvelles rames devraient rouler en 2010
Mais si le court terme semble réglé, c'est vers l'horizon 2020 que les choses risquent de se gater avec notament le développement du pôle de la Défense, l'évolution économique et démographique à l'Est, le coût des carburants... On estime qu'il y aura 50 millions de passagers en plus sur le RER A. La rocade ferroviaire autour de Paris va devenir une urgence sous peine d'implosion.     

Publié dans Autres

Commenter cet article

Philippe 01/10/2008 08:52

Dire qu'en rajoutant 30 trains à étages on résoudra les problèmes du RER A, c'est se voiler la face.Si vous avez l'occasion, prenez le RER à Fontenay s/bois et vous verrez que la réalité est autre.De plus les flux tendus engendrent des retards car les voies ne sont pas taillées pour une telle affluence. Quand ce ne sont pas des problèmes techniques qui arrêtent le traffic !!L'entretien a été négligé depuis des années. Faut-il un accident ?

Musicien77 20/09/2008 21:51

Plutôt 4-5 ans si tout va bien, en fait. Et dans tous les cas, la mise en service est forcément étalée, comme cela a été fait avec les AGC BiBi : deux à trois rames par mois au mieux, en général. Même sur le réseau Nord, où les premiers trains arriveront dans un an, il en faudra bien plus pour tout livrer et mettre en service.

Le Chti 20/09/2008 14:33

Et dans 6 ans sur Paris Meaux!!!

Musicien77 16/09/2008 19:04

Très franchement, je suis quasiment persuadé qu'aucun train (sauf jour de grève ou autre perturbation exceptionnelle) ne transporte 2002 personnes. De mémoire, les trains les plus chargés sont plutôt à 1500 personnes. Mais il faudrait retrouver les chiffres des derniers comptages pour être plus précis.D'après moi, la largeur en plus, et l'intercirculation, ça devrait jouer beaucoup en faveur des NAT. Je l'espère en tout cas. Rendez-vous dans un an sur le réseau Nord.

Gérard 16/09/2008 13:16

OK mais d'après les capacités que vous nous donnez, dans le cas de configuration maxi (16 voitures) dela NAT on est en dessous des capacité des Z20500 (8 voitures). Bon d'accord ça ne fait que 172 places mais en pointe ça compte. On  s'en rend compte surtout ces jours ci, retour de vacncas oblige, nos RIB sont pleins comme des huitres et monter un peu plus loin ne suffit pas à trouver une place. Sacrifier le confort au proffit de la capacité ? Mouais!  Plus nombreux plus serrés debouts,  je vois pas l"'avantage! Tant qu'à privilégier la capacité autant virer tous les sièges comme ça on mettra plus de monde Haha§ Mais bon je suis rassuré car les Bibi ne me semblaient pas du tout adaptées sur Meaux.