Problèmes du 15 Septembre: les explications

Publié le par PHILIPPE

La rentrée avait pourtant bien commencé mais cette nouvelle année (scolaire) vient de connaitre son premier "pépin" le 15 septembre en fin d'après midi, les usagers partant vers Meaux et Chateau Thierry  ont dû prendre leur mal en patience car les trains accusaient des retards conséquents.

Explications de M. Testu

Je me permets de vous adresser la chronologie de l'incident vécu le 15 septembre à Esbly afin que vous compreniez comment se déroulent les opérations dans ce cas de figure. J'ai laissé les termes "cheminots" en les traduisant ainsi que les détails certes sordides mais qui font partie de notre métier.

Le rendu de l'un des deux voies au bout de 1h30 a permis de passer trois trains directs mais en marche prudente (un TER Vallée de la Marne, un Château et le Ferté Milon). Pour l'autre voie ça  até plus long que prévu car il a fallu l'identité judiciaire en l'absence de papiers sur la victime.

La circulation complète sans restriction n'a repris qu'au bout de 2h35 (le temps annoncé était de 2 heures, ce qui est la norme).

Nous avons réussi à obtenir des bus; à cette heure ci c'est une première; il nous reste à régler les problèmes de gestion de flux de clientèle entre les trains et les bus,car ça a été assez mouvementé à Lagny.

J'en profite pour vous dire que nous préparons une réunion des associations de voyageurs le samedi 15 novembre pour que vous puissiez vous libérer en dehors des contingences professionnelles, comme nous l'avions fait à Strasbourg en décembre 2007. Joëlle GUILLARD est en train de bâtir le programme de cette rencontre. 



Voici le communiqué de la SNCF, effectivement ça a été chaud!



Esbly – Accident de personne PK 36.350

Le 15-09-08

Date, heure, lieu, nature

16h58 : le Train 839119 émet une alerte radio. Il a heurté une personne en gare d’Esbly, aux environs du PK 36.350. Le train est arrêté au PK 36.900.

Conséquences régularité

55 trains touchés, 27 supprimés et 3213 minutes perdues.

Circonstances – Chronologie des faits

17h00 : train 839119 heurte une personne au bout du quai d’Esbly voie 1,

17h10 : Appel Dirigeant de Proximité de Meaux,

17h15 : pompiers sur place,

17h20 : Dirigeant de Proximité de Meaux sur place. Il fera office de Chef Incident Local (responsable SNCF chargé de gérer l’incident en local avec les forces de l’ordre et les services de secours,

17h25 : Officier de Police Judiciaire sur place,

Présentation du Chef Incident Local aux sapeurs pompiers et gendarmes présents,

Corps sur la voie 1 (20 mètres après le quai voie 1) et 5 morceaux sur la voie 2,

Pompes Funèbres avisées,

Beaucoup de personnes présentes sur le quai et la gare routière, à proximité immédiate. Elles gênent le début de l’enquête. Les forces de l’ordre doivent intervenir assez longuement pour canaliser la foule,

17h40 : Circulation ligne Esbly Crécy interrompue car personnes supposées présentes dans les voies,

17h46 : dépêche de reprise de circulation normale ligne Esbly Crécy,

17h47 : Arrivée du TIC (technicien identification criminelle) car la victime n’a pas de papiers sur elle,

17h53 : pronostic de rétablissement pour la voie 2 = 45 min,

Début de l’enquête par le technicien identification criminelle,

Retrait des parties du corps voie 2,

18h20 : Personnes présentes sur les voies 1, 2, et ligne Esbly Crécy (descente des voyageurs des trains Transilien arrêtés à proximité). Arrêt des circulations ligne Esbly Crécy

18h34 : dépêche de reprise par le Chef Incident Local de la circulation en marche prudente voie 2 ligne 1, dans les 2 sens car la voie est munie d’IPCS (Installations Permanentes de Contresens),

18h45 : dépêche de reprise de circulation normale ligne Esbly Crécy,

18h45 : arrivée du Cadre Traction pour relever le conducteur titulaire du train qui a heurté la victime (procédure obligatoire pour éviter les risques de chocs émotionnels à posteriori) . Grosses difficultés d’acheminement. La circulation dans la ville d’Esbly est saturée car la route principale passe sur les voies ferrées au droit même de l’accident de personne. Cependant, les premiers aspects Traction ont été gérés par téléphone,

19h05 : enlèvement du corps voie 1,

Le technicien identification criminelle continue son enquête sur le corps et pas sur le train 839119, comme demandé par le Chef Incident Local qui intervient à nouveau,

19h10 : enquête du TIC sur le train 839119 et sur la voie 1,

19h30 : départ du train 839119, avec utilisation d’un conducteur en voiture sur ce train et avec l’aval du Cadre Dirigeant Traction,

19h34 : dépêche de reprise de circulation normale ligne 1 voies 1 et 2.

La substitution routière

Nous avons fait appel au nouveau PC bus Transilien via le centre opérationnel de Paris Est pour organiser des navettes de bus entre Lagny et Meaux.

Sept bus ont été trouvés et mis en place à Lagny malgré l’heure défavorable (en pleine pointe de ramassage scolaire avec de grosses difficultés pour accéder à la gare d’Esbly). C’est une première sur notre région et très encourageant pour l’avenir.

Il a cependant fallu faire face à des bousculades sérieuses (environ 500 personnes à Lagny). Les Contrôleurs présents se sont tous mobilisés pour diriger les voyageurs, bloquer les accès aux quais, assister leurs collègues dans les trains.

Une dirigeante de proximité est intervenue en gare de Lagny, cette gare servant de terminus pour les trains Transilien MEAUX, afin de gérer les flux de voyageurs.

Un deuxième Dirigeant de Proximité s’est rendu sur l’incident pour assister le Chef Incident Local. Il a géré l’ensemble des personnes descendant des trains bloqués sur voie 1

L’assistante du DPx Transilien, et son équipe ont participé activement à l’information des voyageurs et à la prise en charge de l’évènement.

Néanmoins, l’organisation est à roder pour éviter les débordements constatés.

Point de vue du directeur d’astreinte

 

Mobilisation très rapide de tous les acteurs internes et externes, avec leur présence quasi-complète à 17h30,

Grandes difficultés pour les forces de l’ordre à canaliser la foule, tant au niveau de la gare routière (à proximité immédiate) que sur le pont routier au droit de l’accident (route principale de la ville, laquelle s’est très rapidement retrouvée engorgée),

L’identification du corps a été assez longue (papiers introuvables), ce qui a compliqué très sensiblement le déroulé de l’enquête (intervention d’un Technicien d’Identification Criminelle),

Même si le traitement de l’incident apparaît objectivement long, il ne traduit pas un mauvais climat de collaboration sur site entre les forces d’intervention extérieures et le personnel SNCF sur place,

La machine du train 839119 ne présentant pas d’avaries, l’alimentation a pu être rétablie dans la rame pour maintenir un niveau de confort satisfaisant pour les voyageurs bloqués. La température extérieure étant clémente, il n’y a pas eu lieu de procéder à des distributions de bouteilles d’eau,

Les installations Voie et SE ont été inspectées. Pas d’anomalies détectées,

En terme de gestion des circulations, pas d’impact sur TGV, RER-E, Ligne P / ligne 4 et sur T4. Gros impact sur TER Vallée de la Marne et ligne P / ligne 1 et ligne 2.

Utilisation d’un train sur deux « mission MEAUX » pour effectuer des rotations « terminus Lagny », ce qui a permis de desservir les gares de Vaires et Lagny et d’approcher des voyageurs d’Esbly voire de Meaux pour des acheminements terminaux par moyens personnels (ce qui a une efficacité certaine en IDF).

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Faust 19/09/2008 09:16

Bonjour,Il est vrai que ce communiqué nous aide à comprendre pourquoi dans ce genre de situation, les delais de retour à un service normal sont si longs. De plus, les impacts sur la circulation routière sur l'axe principal traversant Esbly expliquent aussi les conséquences sur la mise en place de la substitution routière.En ce qui me concerne et pour faire un lien avec le post précédent, cet incident m'a permis de tester la ligne Seine et Marne Express 67: j'ai quitté la gare de l'Est à 18h00 pour la gare du Nord, j'ai pu ainsi attraper le dernier 67 à Roissy à 18h45 pour une arrivée à Lizy à 19h30 soit avec 1h30 de retard sur l'horaire habituel. Compte tenu des perturations Paris-Meaux, je suis assez satisfait. Un point positif pour cette nouvelle desserte qui pourra me servir d'alternative en cas de gros problèmes sur la ligne P.Thierry.