Grèves, on en rajoute une couche

Publié le par PHILIPPE

Mise à jour (Musicien77, 17 novembre, 22h51) : la grève du 19 novembre n'est maintenue que sur les branches ouest du réseau Paris-Nord (ligne H : Paris-Nord <-> Pontoise / Valmondois / Persan / Luzarches, et Pontoise <-> Creil)
Aucune perturbation n'est à prévoir sur le réseau Paris-Est (lignes E, P, T4)


On l'a déjà dit, chaque année, à la même époque, c'est le temps des grèves. A peine sorti de celle du 6 novembre, et que l'on voit poindre celle du 19, voilà que quatre autres syndicats viennent de déposer un préavis de grève à partir du dimanche 22 à 20H00. Pour couronner le tout, celle-ci est reconductible!
Cette fois c'est la CGT, FO, SUD Rail et la CFE-CGC qui appellent à la grève pour protester contre la modification du temps de travail pour les conducteurs de fret, mème motifs et revendications que les précédends mouvements.
Certes, on peut comprendre le mécontentement des conducteurs de fret, mais on note une nouvelle fois cet acharnement à entretenir cette culture de la grève qui pénalise tout le monde sauf ceux qui sont visés: la direction de la compagnie, et le gouvernement. Aussi légitimes soient les motifs de ces mouvements à répétition, il exaspèrent de plus en plus des usagers déjà lourdement pénalisés par des conditions de transports souvent limites, et créent une tension supplémentaire vis à vis des agents de la SNCF.
Hier encore, un usager disait en lisant son journal, "pourquoi c'est toujours nous qui sommes emm...és, les syndicats se trompent de cibles?".
Enfin, le ciel n'est pas prêt de s'éclaircir car d'autres organisations syndicales  réservent leur réponse pour lundi prochain. 
Nous vous tiendrons informés bien entendu sur la suite de ces mouvements sociaux et sur les horaires des trains qui circuleront!
Ca ne va pas être facile d'aller bosser! Mais bon, c'est la fin de l'année, on est habitués c'est comme ça tous les ans....












Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Lee 20/11/2008 18:17

Gérard : c'est la raison pour laquelle je ne suis pas (encore) syndiquée.
J'ai été présente à toutes les grêves (pas en tant que briseuse de grêve mais parce qu'en tant que responsable des agents qui ne les faisaient pas, je ne me sentais pas "d'abandonner" le navire).
La raison pour laquelle j'interviens est uniquement parce que j'ai le sentiment que la vision des cheminots par nos clients est trop négative par rapport à la réalité des faits.
De plus je pense que le fait que nous utilisions notre droit de grêve est essentiel dans une société où ce droit n'est que difficilement applicable dans le privé.
Enfin je souhaite plus de respect dans les deux sens. Je suis désolée d'être aussi vulgaire mais la proportion de cons est la même chez les cheminots que chez les usagers. Cependant elle est plus relevée par les bloggeurs quand elle concerne les cheminots.
Si vous saviez à quel point ceux qui sont sur le terrain et se "prennent tout" dans la figure font leur travail avec bonne volonté, malgré des conditions souvent difficiles... Et ceci sans renier le fait que les retards pénalisent ceux qui utilisent les transports pour aller travailler !
Je défend juste les cheminots contre les attaques souvent faciles et souvent fausses qui leur sont faites. Ceci ne m'empêche pas de reconnaître le malaise qui existe des deux côtés.
Comme je disais dans un de mes derniers posts, je dois être beaucoup trop idéaliste !

Gérard 20/11/2008 14:34

Bien sûr il y a des alternatives les jours de grève Musicien 77 mais pour ceux qui ont vécu les grève de 95 par exemple, la solution c'était la voiture. résultat des temps de transports hallucinants style 5 heures pour faire Paris (centre) Noisiel! Si le droit de grève est inalienable et incontestable, celui d'aller travailler et  de circuler l'est tout autant non? Mais c'est vrai que depuis il n'y a pas eu d'autres grèves en RP aussi dure. 
 Oui Lee, faire front Commun? Mais voilà un voeu pieu difficile à faire admettre a l'usager lambda qui est toujours en dehors du coup pour les revendications et en plein dedans pour être emmerdé. Là il y a certainement du progrès à faire de la part des syndicats qui montrent toujours un coté corporatiste et peu attentif aux conditions des usagers

Lee 19/11/2008 23:29

Merci encore une fois à Musicien77 d'avoir éclairci mes propos.@Gérard : bien sûr je ne parle pas d'insultes sur ce forum ; mais sur le terrain. Moi, je suis dans une situation "privilégiée" où je gère le trafic et non pas tous les débordements terrains. Mais les agents avec lesquels je travaille n'ont pas tous cet chance. Et je vous assure que les insultes sont quotidiennes. Trains en retard ou non ; grêves ou non...Maintenant je suis toute ouïe à des propositions. Mais c'est apparement aux cheminots seuls de les trouver. Quel dommage de ne pas pouvoir faire front commun !

Musicien77 19/11/2008 11:18

À Gérard : comme Lee et moi l'avons rappelés, c'est un fait indéniable, que ça vous plaise ou non :- la grève traditionnelle est parfaitement légale ;- la grève de la gratuité est dans un flou juridique, et plutôt côté illégal en France pour l'instant.Pour le « droit de circuler », il est toujours possible de se reporter sur une autre ligne ou un autre mode. Vous perdrez très certainement du confort et du temps, mais vous « circulerez ». C'est un peu comme ceux (y compris médias) qui aiment nous refaire le coup de la prise d'otages... les grands mots font vendre, mais on est à côté de la plaque.Alors, oui, une journée de grève ce n'est pas forcément facile à vivre... mais il ne faut pas non plus s'enflammer à chaque fois ! tant que ;- la grève est justifiée ;- la grève est annoncée dans les délais prévus ;- les horaires sont donnés dans les délais prévus et avec la fiabilité prévue.

Gerard 19/11/2008 10:29

Euh...Lee, où y a t'il eu des insultes ici? A moins que le modérateur les ait supprimées.En parlant de legislation, le droit de circulé n'est il pas un droit fondamental? Y faire entrave comme lors des grèves n(est ce pas pénalement répréhensible? A voir