Incidents du samedi 24 janvier au soir : explications

Publié le par Nicolas

Samedi 24 janvier, 21h51, un TER Vallée de la Marne arrivant à Paris heurte une personne en début de quai. Par mesure de sécurité, l'alimentation électrique a dû être coupée, et l'ensemble de la circulation interrompue en gare de l'Est. Circulation heureusement relativement faible à cette heure. Le trafic a pu reprendre à 22h40 à l'exception des voies concernées par l'incident. La personne, grièvement blessée, a été évacuée à 23h10.

Voici le rapport du Centre National des Opérations, de la SNCF :

À 21h51, le TER 839126 heurte une personne en début de quai lors de son arrivée en gare.
La circulation est interrompue sur l'ensemble de la zone suite à une coupure d'urgence de la tension.
À 22h40, la tension est rétablie sur la plate-forme sauf sur la voie concernée et les voies contiguës.
À 23h10, la personne, grièvement blessée, est prise en charge et évacuée sur un hôpital.
La circulation des trains reprend normalement.


Commenter cet article

PHILIPPE 28/01/2009 09:55

Oui Lee, moi aussi j'ai une pensée particulière pour les mécaniciens temoins directs et victimes de surcroit de ces accidents. Quel choc de voir un malheureux se jeter sous son train et de ne rien pouvoir faire.Alors effectivement, mème si on peste pour les retards engendrés,  finalement qu'est ce c'est par rapport au traumatisme du cheminot, des temoins, du chagrin des proches sans oublier le travail de ceux qui ramasent les morceaux. Je les ai vu à l'oeuvre à Vaires il y a quelques années.. Pas top comme boulot! Rien que de penser à ça on relativise! 

Lee 27/01/2009 19:27

Bonjour Gérard,Oui, malheureusement, c'est la loi des séries !Je suis surement hors sujet, mais.... Il y a très peu de choses qui m'énerve en tant que cheminotte. Me faire insulter, ça va, je comprend que ce n'est pas personnellement contre moi. Il y a seulement deux choses que j'ai du mal à gérer :- le manque de compréhension face aux accidents de personne (volontaires ou non) ;- le voyeurisme quand un accident se produit en gare.Dans les deux cas c'est dur. Et le plus dur ce sont les clients qui pensent à leur situation personnelle (même si je le peux le comprendre) et ne comprennent pas que :- quelqu'un a voulu, consciemment ou non, mettre fin à ses jours ;- quelqu'un a eu un malaise / accident ou autre en gare.Une fois, un Monsieur a fait un malaise cardiaque en gare. Les différents intervenants ont essayé de le réanimer pendant 45 minutes. Il est mort. Puis j'ai du attendre l'arrivée d'autres personnes (pour emporter le corps, poser des questions...). Et un client prenait des photos avec son téléphone portable !!!! Comment exprimer ma colère ?!Je peux compatir, comprendre, être aussi énervée pour les clients par beaucoup d'évennements. Mais SVP certaines situations sont particulières.Wow. ça fait du bien de dire tout ça.

Gerard 27/01/2009 11:28

C'est drôle, enfin pas trop, mais ce doit être la loi des series! Depuis quelques jours ça n'arrête pas!!