Incidents fin juin : explications

Publié le par Nicolas

Nous avons relevé quelques incidents fin juin, voici nos relevés et les réponses de la SNCF. Nous vous proposons à chaque fois la citation exacte, suivie de nos commentaires pour décrypter l'ensemble.

Mercredi 24 juin

Le train de 17h30 au départ de Paris pour Meaux a été mis à quai à 17h30 et est parti en retard. Plus grave, il était affiché comme étant terminus Lagny (ce qui est nécessaire en cas de gros retard pour éviter les effets boule de neige), mais a finalement continué jusqu'à Meaux : certains voyageurs sont peut-être restés à quai à cause de l'affichage alors que le train les conduisait malgré tout à destination.

Réponse brute :

Le 24 juin, le train 113799 HOD 17h30, est parti de Paris Est avec 6 minutes de retard suite à retard de 34 minutes en sortie de Noisy de la rame vide 745034 (attente conducteur suite à une mauvaise commande)

Croisement du matériel et utilisation du conducteur de la réserve de Paris pour assurer à l'heure le 113787(en UM Z2N), 113832+113845 en UM Z2N au lieu UM inox.


Par décalage, le 113799 assuré par le W57700 avec + 6' au départ de Paris (pb circulation voies lentes pour le W) arrivée à Meaux avec 4 minutes de retard. Il a été affiché Lagny car dans un premier temps la décision avait été prise de le limiter pour le remettre à l'heure en sens pair et ne pas perturber le roulement. Refaisant une partrie de son retard, il a finalement été prolongé Meaux.

 

Décryptage :

 

Le train de 17h30 est en fait parti à 17h36 suite à des problèmes d'enchaînements (réutilisation des trains). Une rame est en effet sortie du dépôt de Noisy très en retard, et il a fallu inverser plusieurs trains pour limiter la casse.

 

En raison de ce retard, la SNCF avait au départ pris la décision de le rendre terminus Lagny (pour qu'il n'y ait qu'un train retardé, et pas 50). Mais comme le retard a été limité (6 minutes au départ de Paris) et partiellement rattrapé en route, il a finalement été rétabli jusqu'à Meaux (4 minutes de retard à l'arrivée).

 

Jeudi 25 juin

 

En gare de Lagny, pas de train à 6h02 ni à 6h17, un train est passé vers 6h23.

 

Réponse brute :


incident sur un train de fret :
5H40 avis du conducteur du Fret 71681 que sur le train fret croiseur 71170 une voiture automobile chargée sur l'un des trois premiers wagons de tête était mal alignée
5h44 le conducteur du 71170 s'arrête avant Esbly et constate qu'une voiture est mal alignée mais qu'elle n'engage pas le gabarit//elle est en appui sur la rambarde
5h50 il décide de repartir à 30km/h jusqu'a Vaires


conséquences :

le train 113610 HOD 5h50 de Meaux, est parti avec 1 minute de retard à Meaux, a quitté Esbly avec 11 minutes et Lagny avec 23 minutes. Arrivée à Paris Est avec 20 minutes.

 

Décryptage :

 

Un train de fret a constaté une anomalie sur un autre train de fret qu'il a croisé : une voiture automobile sur l'un des wagons n'est pas alignée avec les autres (il y a donc danger si elle dépasse trop, cela peut entraîner une collision comme dernièrement à Angoulême). Le conducteur du train concerné s'est donc arrêté en pleine voie juste avant Esbly, en direction de Paris, afin de vérifier son chargement. La voiture dépassait en effet, mais ne compromettait pas la sécurité : il est donc reparti à vitesse réduite jusqu'au triage de Vaires.

 

Mais un arrêt en pleine voie à cette heure-là est catastrophique : le train de 5h49 au départ de Meaux est parti à 5h50 (1 minute de retard), mais a pris du retard en route : passage à 6h06 à Esbly au lieu de 5h55 (11 minutes de retard), et passage à Lagny à 6h25 au lieu de 6h02 (23 minutes de retard) ; il est arrivé à Paris à 6h47 au lieu de 6h27 (20 minutes de retard). Ce qui suffit à désorganiser tout le trafic, puisqu'un train s'est retrouvé après l'horaire du suivant !

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article