Reunion du comité des Usagers

Publié le par PHILIPPE

Le comité des usagers ne reste pas inactif Bien au contraire, les membres se sont réunis à Lagny le 5 Mars pour préparer la réunion qui aura lieu avec le STIF et la SNCF le 12 Mars prochain.
Elus et comités d'usagers presenteront leurs demandes et poserons leurs  questions aux responsables de nos transports..
En attendant  ce rendez-vous important voici le compte rendu de la réunion du Comité du 5 Mars:

 

Compte rendu de la réunion du Comité des Usagers

des Omnibus Meaux-Paris

Du lundi 5 mars 2007 à Lagny sur Marne


Présents : Jacques COCHARD, Gérard BOUJAT, Carla DALLOT, Dominique GACHET, Guy PHILIPPE, Gérard LEBAS, Jacques POTTIER, José NAVARRE, Martine PARAN, Vincent SCHNIRER, Benoît ZELLER, Gérard et Anne-Marie ROHM

Excusées : Olinda HELENA, Adriana ICKES, Claudine MORA, Mme VIQUENAULT


Après un rapide tour de table pour se présenter, les personnes présentes ont donné leurs idées en vue de la réunion du lundi 12 mars au STIF ; de multiples constatations ont été faites.

Tout d'abord un état des lieux (catastrophique et lamentable) de la situation que nous subissons depuis quelques mois sur la ligne des omnibus Meaux-Paris-Meaux.

Quelques questions importantes évoquées (et à évoquer lundi prochain) :

  • Les enjeux sont surtout politiques. Nous sommes face à un problème de choix, faits au détriment des usagers de la ligne (et de la banlieue, en général). Mais il faut maintenant que STIF et SNCF cessent de se renvoyer sans cesse mutuellement la responsabilité des dysfonctionnements.

  • Les usagers veulent avant tout des trains qui marchent et qui arrivent à l'heure : régularité, horaires respectés, capacité adaptée au flux (souvent 2 ou 3 trains en un seul ou trains réduits de moitié ) bref, voyager dans des conditions respectables autres que celles de bêtes allant à l'abattoir !

  • La SNCF ne nous parle QUE du matériel. Jamais n'est évoqué le problème HUMAIN (retards au travail entraînant des avertissements, rendez-vous et/ou examens manqués, correspondances "loupées", enfants à récupérer le soir, etc.); Cet aspect ne semble pas l'intéresser du tout. Que de mépris envers les clients-usagers-contribuables !

  • Il a été évoqué:

  • la possibilité, voire la nécessité de bloquer des trains,

  • de déposer les paiements des cartes oranges à la Caisse des Dépôts et Consignation et ,

  • d'engager des manifestations diverses à prévoir,

dans le cas où les conditions resteraient aussi pitoyables.

  • Question à poser au STIF : "Comment contrôlent-ils le "bon" fonctionnement de la SNCF" ? Quels pouvoirs ont-ils sur l'entreprise ? Quelles pénalités ?

  • Le contrat de service qui lie la SNCF au STIF n'est pas respecté !

  • Comment se fait-il qu'il y ait des grands trains dans la journée et des petits aux heures de pointe ?

  • Et toutes ces rames qui passent à vide… pour aller chercher les gens de Meaux, tandis que les habitants d'Esbly, Lagny, Vaires et Chelles s'entassent comme ils peuvent dans les petites rames !

  • Grande concentration de population sur la ligne, en constante augmentation (+4,5% par an), sans prévision à long terme. Au contraire, plus la population augmente, moins il y a de possibilités.

  • Mauvaise gestion globale (tant financière que matérielle) ; alors que les voyageurs paient deux fois : par leurs impôts et par leur titre de transport.

  • Souvent, cohue en gare de l'Est à l'arrivée d'un train dans lequel doivent monter les usagers qui partent.

  • Actuellement ce sont les jours de grève où il y a le plus de régularité : un comble !

  • Problèmes de personnel : y a-t-il assez de personnel de réserve ? Assurément non. Et c'est là que le bât blesse. Beaucoup de congés à écouler en fin d'année… Donc plus assez de conducteurs pour assurer les trains : alors on supprime, laissant les voyageurs pantois devant le fait accompli et ce sans les informer sinon à la dernière minute !

  • Le nouvel affichage ne satisfait pas du tout les usagers : manque total de transparence.

  • Autres questions à poser à la SNCF : Quand les travaux du TGV EST seront finis, a-t-on espoir de revenir à la situation antérieure saine et normale ? Ou y aura-t-il plus de problèmes encore pour la banlieue ?

  • Pourquoi l'entretien laisse-t-il tant à désirer ? Pourquoi des ateliers de maintenance supprimés quand il faudrait entretenir plus que jamais ce matériel vétuste ?

  • Pourquoi nous avoir retiré nos anciennes rames à étage, qui ne tombaient jamais en panne ?

  • On incite les franciliens à moins prendre leur voiture. Or la politique des transports en commun va exactement dans le sens opposé ! On parle de développement durable : rien n'y contribue, au contraire.

  • Un peu de cohérence !


La réunion de ce lundi se voulait être aussi celle de l'officialisation de notre Comité, en s'assurant d'avoir au moins un ou deux correspondants par gare. C'est bon : il se trouve que toutes les gares sont désormais représentées en cas de besoin, mais aussi pour continuer ensemble les actions entreprises. C'est un bon départ.

L'union fait la force. Un merci reconnaissant et sincère à tous les participants.

Anne-Marie ROHM

Présidente du Comité des Usagers


Publié dans usagers-paris-meaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article