Compte rendu de la Réunion au STF le 12 Mars

Publié le par PHILIPPE

Pour vous mettre en bouche un des pécedents posts résumait le débat lors de la réunion au STIF le 12 Mars.

Voici le compte-rendu définitif tel qu'il est paru sur le site de la FUTSP (Un grand merci à eux) 

Cette réunion "de travail", organisée par le STIF pour évoquer les problèmes de la ligne Paris-Meaux Meaux-Paris, a réuni plus de 30 personnes : la SNCF (Transilien Paris-Est), RFF, des représentants de diverses associations (Familles de France, UFC-Que Choisir), la FUTSP avec son Secrétaire Général : Thierry Ottaviani, la Présidente du Comité des Usagers des Omnibus Meaux-Paris,Anne-Marie ROHM, et une quinzaine d'élus des villes situées sur ou près de la ligne SNCF en question. Le Conseil Général de Seine-et-Marne était également présent : Thierry GUIMBAUD, directeur de l'exploitation du STIF nous honora de sa présence.

Pour le STIF, le contrat passé avec la SNCF est au Malus maximum en ce moment sur Paris-Est.
Le but était d'exposer les problèmes rencontrés sur cette ligne depuis plusieurs années et plus particulièrement depuis quelques mois ; et de mettre en route des rencontres de travail régulières, ensemble.

La parole fut donnée tout d'abord à M. Maurice TESTU, Directeur du Transilien Gare-de-l'Est, qui développa trois axes principaux : L'offre de transport, la régularité (suppressions continuelles) et le matériel roulant.
Il est bien conscient que régularité et confort ne sont plus là. Par contre, ayant affirmé que le soir, aux heures de pointe il n'y a plus actuellement de compositions réduites, Anne-Marie ROHM a quand même précisé qu préciser ultérieurement que la suppression régulière de gros trains à ces heures-là n'était quand même pas un résultat exceptionnel… et que cela arrivait TRES et TROP fréquemment.

Dès l'horaire d'été (10 juin 2007) un parc supplémentaire de "Petits gris" devrait apporter plus de fiabilité.

Par ailleurs, il va falloir ménager les locomotives, car elles doivent résister absolument jusqu'en 2014 !

Nos trains sont "malades", usés, ainsi que tout le matériel "moteur". Les infrastructures sont défaillantes (souvent faute d'un entretien suffisant). Il y a aussi des phénomènes d'interdépendance (à cause d'autres trains en retard).
Le centre de maintenance de l'Ourcq est le seul à fonctionner, mais il fonctionne à nouveau.
L'arrivée du TGV devrait en principe améliorer les choses, en libérant des voies au-delà de Chelles. Par contre l'amélioration espérée en mars (fin de certains gros travaux) ne s'est pas produite (au contraire !)

L'information aux voyageurs reste le point faible. Il faudra attendre le mois de mai pour une sensible amélioration.
M. TESTU a récupéré 2 fois 4 rames à étage fin décembre et espère obtenir 1 ou 2 trains de secours avec des rames "Eole".
Paris-Est a un problème maximum actuellement.

Un tour de table a permis de faire remonter de multiples questions :

- Thierry Ottaviani (FUTSP) a fait quelques remarques : 1) Il était impensable que les usagers puissent attendre 2014 pour qu’il y ait enfin un remplacement des « petits gris » par du matériel moderne. Il a demandé aux représentants du STIF et de la SNCF d’accélérer les choses au plus vite ; 2) Une réunion entre la FUTSP et le Directeur du Transilien Gare-de-l’Est avait eu lieu le 9 janvier. M. Testu avait affirmé au cours de cette réunion que la situation se serait améliorée en mars 2007. Il n’en est rien. Un certain nombre de problèmes techniques avaient été évoqués par M. Testu pour expliquer les nombreux retards et pannes du matériel (
voir compte-rendu de la réunion du 9 janvier 2007). Au cours de l’actuelle réunion, M. Testu nous fait part de nouvelles difficultés pour la SNCF, notamment en matière d’infrastructures (lors de la réunion du 9 janvier, il nous avait été dit qu’il n’y avait pas de problèmes de ce côté là). Pouvons-nous croire plus longtemps la SNCF ? Rappelons que celle-ci s’est longtemps abritée derrière les travaux du TGV-Est pour expliquer les dysfonctionnements de la ligne. Aujourd’hui cet argument ne tient plus ; 3) La FUTSP dénonce en général les problèmes rencontrés sur de nombreuses lignes de banlieue. La cause vient essentiellement du manque d’investissement mais aussi, selon les syndicats, d’un manque d’effectifs. La FUTSP engagera dans les mois prochains des actions communes avec les syndicats pour dénoncer ces problèmes (voir notre communiqué : vers un front-commun usagers-cheminots ?).

- Pourquoi la prolongation d'Eole vers Meaux, prévue à l'origine, s'est-elle transformée en Paris/Tournan ?

- Comment le STIF voit-il l'avenir de la ligne P ? Nous avons réellement le sentiment d'être le paramètre d'ajustement pour le reste de l'Ile de France.

- Parler d'amélioration du service présuppose qu'il y ait un service rendu…! (M. Lasseret, maire de Thorigny).

- Aucune promesse n'est jamais tenue.

- Jamais nous n'avons connu une telle situation. Ce réseau était pourtant l'un des meilleurs il y a 15 ans encore. Le service actuel est inexistant. Grosse dégradation depuis la mise en place du STIF (un communiqué de presse devrait sortir sur ce thème).

- L'association "Familles de France" note que la notion de correspondance est inexistante. Il sera répondu un peu plus tard que cela entraîne une complexité infinie (sans doute à cause des retards constants). Sont concernées surtout les correspondances avec Eole (qui part au moment où nos trains arrivent !) ainsi que les correspondances avec nos bus, à l'arrivée, entraînant de longues attentes supplémentaires, et des trajets qui n'en finissent plus.

- La Ville de Meaux demande des directs supplémentaires… [!!??]

- Le maire de Dampmart, M. Pellissier, fait remarquer avec pertinence que les travaux actuels de la gare de l'Est ne devraient en aucun cas empêcher les usagers d'être informés (écrans ou annonces) ; c'est une question d'organisation interne.

- Pourquoi avoir fermé le souterrain de Thorigny ? A cause de quelques inconscients on prive une population entière d'une facilité. Les usagers sont obligés de faire de grands détours pour prendre leur bus (analogie judicieuse : "si l'on veut zéro accident de voiture, supprimons toutes les voitures…").

Le plan d'action semble n'être qu'à court terme. Pourtant le STIF a donné 40 millions d'euros !

Malgré les dotations et les rames supplémentaires, rien ne semble aller mieux.

IL A ÉTÉ DEMANDÉ UNE REMISE EN ÉTAT D'UN SERVICE FIABLE ET HONNÊTE

Pour le service d'été 2007 nous disposerons de 8 RIB/RIO et 34 Z2N dans le sens Meaux-Paris, et de 9 RIB/RIO et 32 Z2N dans le sens Paris-Meaux.
A la question posée par Anne-Marie ROHM à propos du personnel, ila été répondu qu'il n'y avait pas de problème sur le réseau EST et que les effectifs de réserve sont suffisants. Paris-Est est bien nanti.
Il n'y a plus de billets de retard en gare de l'Est… Pourquoi ? Le Directeur du Transilien pensait que ce problème était résolu…(suite à une première demande en date du 9 janvier dernier).


En guise de conclusion

Le STIF s'engage à faire passer des informations régulières ; à améliorer l'intermodalité trains-bus.

Engagements écrits entre la SNCF et le STIF.

Un communiqué de presse sera diffusé la semaine prochaine, après audition de M. MIGNOT (Dir. du Transilien), le STIF exige de la SNCF et de RFF un échéancier précis d'ici un ou deux mois, pour les travaux.

Pour les 2 trains supplémentaires demandés par la Ville de Meaux, rien ne peut être décidé avant la prochaine réunion, début juillet.

Une réflexion très forte à propos du matériel doit être menée. Un projet de schéma sera assumé par le STIF, pour 2008.

 

Voilà, tout a été dit colère des usagers et des élus et laxisme de la SNCF . Mais il reste quand mème un arrière goût bizarre. On a le sentiment que la SNCF va parer au plus urgent ppar un rafistolage honteux. Rajouter des "petits gris" alors que ceux-ci ont déjà plus de 40 ans, on se prend à sourire quand on entend   "un parc supplémentaire de "Petits gris" devrait apporter plus de fiabilité"  N'est ce pas se moquer du monde? nous ne cessons de le répéter:

CES TRAINS SONT INADAPTES AUX HEURES DE POINTE!!!

Trop d'usagers voyagent debouts sans parler de ceux qui restent sur le quai faute de place. Est il normal de payer plus de 100 € par mois pour voyager ainsi?

"Il n'y a plus actuellement de composition réduites aux heures de pointes" Oui peut-être mais comme certains trains sont supprimés les conditions de transport sur le suivant équivallent à des rames réduites.

"il va falloir ménager les locomotives, car elles doivent résister absolument jusqu'en 2014 !"
Cela fait près de 50 ans qu'elle roulent et on s'aperçoit soudain qu'elles  fatiguent. Et pourtant les mème circulent sur d'autres réseaux en tirant des rames plus lourdes et cela sans problème!

"M. TESTU a récupéré 2 fois 4 rames à étage fin décembre et espère obtenir 1 ou 2 trains de secours avec des rames "Eole". Paris-Est a un problème maximum actuellement". Mais pourquoi donc avoir supprimé des trains sur notre ligne alors que le nombre de passager croît de 4% par an?

"M. TESTU nous fait part de nouvelles difficultés pour la SNCF, notamment en matière d’infrastructures". Lors de la précédente réunion Mr TESTUD avait clairemenr annoncé qu'il n'y avait pas de problème de ce coté là http://www.sos-usagers.com/277.htm. Apparement on dit tout et n'importe quoi à la SNCF. 

"Malgré les dotations et les rames supplémentaires, rien ne semble aller mieux". Ha oui il y a des rames supplémentaires?

Pour le service d'été 2007 nous disposerons de 8 RIB/RIO et 34 Z2N dans le sens Meaux-Paris, et de 9 RIB/RIO et 32 Z2N dans le sens Paris-Meaux. On ne parlera des RIO/RIB qui paraisssent étrangement moins nombreux que les Z2N. Ces dernières sont souvent en formation réduite (4  voitures) soit l'équivalent d'un "petit gris long" (8 voitures) et pourtant un coup d'oeil rapide sur les trains à quai le soir nous montre bien que les peyits gris "colorés" à destination de Meaux sont bien plus nobreux que les rames à étages.

Il n'y avait pas de problème sur le réseau EST et que les effectifs de réserve sont suffisants. Paris-Est est bien nanti. Encore une réponse érronée! Le nombre de mécaniciens est insuffisant, nous l'avons tous remarqué au moins une fois "Suite à un problème de personnel, le train N° ........ à destination de Meaux est supprimé....etc".

 

Enfin la SNCF fait l'impasse sur les problèmes humains qu'engendre le laxisme dont elle a fait preuve depuis des années. Les heures de travail perdues, le temps passé dans les transports de plus en plus long., les soucis des parents allant chercher leurs enfants, les demandeurs d'emploi, les rendez vous manqués, la baisse de productivité de certaines petites entreprises  devant des employés constament en retard et usés dès le matin par des transports inadaptés et cette liste est loin d'être exhaustive.

Espérons que les prochaines réunions verront certains mesures aboutir car la coupe est pleine et commence à déborder.  De toute façon adressons un grand merci à nos représentants, Associations et Elus pour leur investissement lors de ces réunions. 



Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article