Galère d'un soir

Publié le par PHILIPPE

Une nouvelle fois , on peut dire que les jours se suivent et se ressemblent. Mardi soir un paquet suspect en gare de Lagny avait causé pas mal de retard aux trains entre 18H00 et 20H00.

Hier soir donc le train de 18H34 à destination de Meaux part à 18H40, jusque là rien que de de très banal et habituel. Comme ce train est "blindé" bon nombre de retardataires prefèrent se diriger vers le 18H44 qui vient d'être aaffiché.

18H45 - Annonce: "suite à un acte de malveillance entre Meaux et Château-Thierry le traffic pour Meaux, Château- Thierry, Nancy et Strasboug est interompu. Les voyageurs pour Chelles sont priés d'emprunter le RER E".  Pour les autres, de Chelles à Meaux, on ne sait rien! Rester dans le train? Partir prendre le RER E? et attendre à Chelles? Les quelques voyageurs restant dans la rame sont indecis.

18H50- Annonce " Voie 18 Suite à un acte de malveillance  Le train n°.... à destination de Meaux, départ initialement prévu à 18h44 partira avec un retard que nous ne pouvons évaluer pour l'instant",  Super! Il commence à pleuvoir on s'installe sur les beaux sièges colorés de notre "petit gris" et on attend.

18H54 Annonce " Voie 18 Suite à un acte de malveillance  Le train n°.... à destination de Meaux, départ initialement prévu à 18h44 partira avec un retard de 20 minutes environ". Ha il y a du progrès! On sait que l'attente devrait durer "environ" (bien vu pour la précision) 20 minutes.

18H55 Nouvelle annonce cette fois du mécanicien " Contrairement à ce qui a été dit le train part immédiatement"  Oh la! de mieux en mieux dans la ponctualité. La sonnette retentie, les portes se ferment et le convoi s'ébranle. Nous voilà partis. J'ai une petite pensée pour tous ceux qui ont abandonné ce train pour aller rejoindre le E à Magenta. Décidement la communication n'est pas le point fort de la SNCF.

19H10 nous doublons un premier TGV. Qui a dit que les trains de banlieur se trainent hein? Bon d'accord le fleuron des chemin de fers français est à l'arrêt en pleine voie. Je ne peux réprimer un sourire narquois, pour une fois que l'on passe avant eux hin hin hin! Puis nous en doublons un deuxième. Un bref coup de téléphone me permet de savoir que se sont des jets de pierres sur les trains qui provoquent cette belle pagaille mais qu'apparement cela s'arrange. A ce moment le train ralenti et arrive tranquillement à Chelles.

Entre Chelles et Vaires le rythme est de moins en moins soutenu. La rame se traine, s'arrête, repart... Visiblement il y a affluence . En gare de Vaires, un Corail stationne et attend pour partir.  

19H25 Annonce: Suite à des problèmes de circulation notre train partira avec un retard d'environ 20 minutes! Exasperation dans le wagon! Au point où on en est! Le train Corail part. Les grandes lignes sont prioritaires, il faut les laisser passer. Le deuxième TGV  nous dépasse. Puis la sonnerie de fermeture des portes retenti. "Ca ne fait pas 20 minutes!" s'étonne ma voisine. Les voyageurs sur le quai remontent en catastrophe dans le train. Les portes se ferment et le convoi reprend sa...voie. Notre train roule à une telle vitesse qu'il serait quasiment possible de le suivre à pied. . Puis c'est le premier TGV qui nous passe devant. Je m'étais rejouis trop vite tout à l'heure. La banlieue a toujours tord!

19H30 Annonce du mécanicien ou du contrôleur, on ne sait plus! "Ce train sera terminus Lagny".Mélange de colère et dépit des voyageurs. Les usagers à destination de Esbly et Meaux devront changer de train, sans parler de ceux de Crécy qui voient leur espoir de rentrer plus tôt chez eux s'évanouir de plus en plus. Ce voyage ne va donc jamais finir?

19H40 C'est sous une pluie battante que la rame entre en gare de Lagny. Tout le monde descend! Prochain départ pour Esbly et Meaux dans 20 minutes environ (Décidement la SNCF aime bien le vingt...!) Je quitte le quai par le passage souterrain laissé "gentiment" ouvert par les agents SNCF en espérant de tout coeur que mes infortunés compagnons de voyage n'attendront pas 20 minutes et que celles ci se transformeront en "départ immédiat". Une autre annonce me sort de mes pensées. "Attention, au passage d'un train sans arrêt, éloignez vous de la bordure du quai SVP" . Les grandes lignes re-circulent ce qui n'augure rien de bon sur le temps d'attente d'un hypothétique train.

Un petit gris colo passe à toute vitesse tracté par une motrice diesel. Il va falloir s'armer de patience car d'autres vont suivre.... Et cette pluie qui ne cesse de tomber! Il y a des jjours où il vaudrait mieux rester chez soi. Le problème c'est que ...c'est tous les jours en ce moment.

 

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

PHILIPPE 25/04/2007 00:32

La réaction basique de s'en prendre au personnel de la SNCF est inaceptable d'autant que les mécaniciens n'y sont pour rien et qu'ils subissent eux mème les disfonctionnements. Par ailleurs, ils n'ont pas le beau rôle (dans ce cas) car ils sont en contact direct avec les usagers mécontents et Dieu sait si ils ont des motifs en ce moment. Benjamin a raison en temps de grève, mème si il est exaspérant de perdre son temps sur un quai, le conducteur du train qui va vous enmener à bon port  lui aussi travaille et fait ce qu'il peut.
Pour la petite histoire enfin et sans polémique, juste un clin d'oeil et pour bien montrer l'état d'esprit de l'usager, cette petite phrase glanée, dans un train bondé il y a quelques jours: "Vivement qu'ils fassent grève, les trains qui y sont annoncés au moins ils sont à l'heure"  Est on en train d'assister à un rapprochement usagers-cheminots ;-)?

Benjamin 24/04/2007 14:01

Bravo pour le distinguo qui est fait plus haut entre les incidents techniques dus pour la plupart au matériel vieux et désuet qui nous est attribué et les incivilités ou les accidents humains (les gosses sur la voie par exemple, sauvés par miracle)____________C'est pareil: sans me lancer dans le débat récurrent sur le droit de grève (et je suggère qu'on ne le fasse pas, chacun connaît les arguments de la partie opposée et il vaut mieux rester soudés que se déchirer), je trouve complètement crétin l'attitude des usagers gênés par les grèves et qui agressent... les personnels présents! Eux ne font pas grève et travaillent, et se font eng... pour les autres (voire frapper dans des cas extrêmes)!!! Du coup, sachant que ces jours là le stress augmentera, certains non grévistes potentiels s'absentent...

PHILIPPE 01/04/2007 23:03

Bonjour BOB Bien sûr dans le cas d'incivilités il est bien évident que la SNCF ne peut être tenue pour responsable. Le reproche que l'on peut faire est la façon dont la "crise" est gérée.On admet qu'une certaine desorganisationresulte d'un problème comme celui-ci, mais cette désorganisation a été quasi quotidienne cette semaine et pas uniquement en raison d'actes de malveillance. Les chiffres de retards de trains de 2005 pour le réseau Banlieue Est étaient de 13,7% environ (ceux de cette année n'ont pas été publiés???!) En ce qui me concerne pour la dernière semaine de mars cela a été du 100%. Oui à chaque fois que j'ai pris le train il y a eu un problème. La critique peut certes être facile mais avouez quand mème que prendre le train aujourd'hui est devenu très pittoresque et hasardeux. Or les usagers que nous sommes se rendant ou rentrant du travail n'on pas toujours l'esprit au rêve et à la promenade d'où une certaine exaspération. Quand aux individus qui se livrent à ces activités douteuses, je ne les appelerai pas idiots, mais plutôt d'un terme que je me garderai d'écrire dans ce blog.

bob 30/03/2007 22:48

Malheureusement, qu'il s'agisse de se rendre à Lagny, Meaux, Château-Thierry ou Strasbourg, le trafic fut totalement désorganisé ce soir là (ainsi que le suivant d'ailleurs, pour les mêmes raisons), pour cause d'incivilités.
On peut reprocher beaucoup de choses à la Sncf, mais pas le fait qu'il existe des idiots n'ayant rien de mieux à faire que de caillasser des rames de trains. On peut aussi comprendre qu'il était difficile de faire mieux dans ces conditions.