Plus grave que ça?

Publié le par PHILIPPE

Comme nous l'avons vu et entendu les média relatent les faits de l'accident de la gare de l'Est à grand renforts de témoignages  et d'mages.

Les 58 personnes blessées et hospitalisées sont sorties de l'hôpital et c'est tant mieux, cependant aux dires de certains voyageurs il n'y a pas eu seulement quelques hématomes mais apparement des blessures plus graves, comme le relate un usager qui nous a envoyé son témoignage par mail:

"Aujourd'hui la SNCF a encore frappé très fort. En effet le direct Meaux-Paris de 7h43 n'a pas trouvé mieux pour freiner que d'utiliser...la gare !

Le train est arrivé violemment en butée de voie, le train étant bondée comme à l'habitude, les voyageurs ont été secoués tout aussi violemment. Dans mon wagon une femme à eu la jambe cassée. En longeant le train à la sortie on pouvait entendre beaucoup de plaintes. Un certain nombre de personnes semblent également avoir perdu connaissance. Je n'ai malheureusement pas plus d'infos pour le moment.

Je vous laisse imaginer la colère sur les quais !"

On ne nous dit pas tout alors? S'il y a des blessés plus grave, pourquoi nous le cacher? 
 

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

Benjamin 24/04/2007 13:50

Voilà, nous nous sommes compris - ce qui prouve que le dialogue n\\\'est jamais vain. Notez bien que j\\\'ai parlé de s\\\'abstenir de toute "action politicienne"\\\' et non pas de "politique" au sens de "vie de la cité"Je pense que sur un sujet comme: les trajets en train entre Paris & Meaux, on doit faire abstraction de toute pensée partisane et chercher les points de convergence, la critique constructive et je le ferai - sans pour autant renier mon engagement personnel que vous avez constaté, qui relève de choix bien plus vastes^^___________Je vais donner mon sentiment personnel, "global", sur les conditions de transport sur cette ligne: elles sont globalement satisfaisantes "aux heures creuses" et scandaleusement insuffisantes "aux heures pleines". par chance pour moi, je voyage surtout aux heures creuses, mais j\\\'exprime mon plus profond respect pour ceux qui se "tapent" les autres, souvent avec un trajet en bus/métro en prime. J\\\'ai été également frappé, sur certaines gares intermédiaires, par l\\\'absence totale de présence humaine dès que le soir tombe. Et je ne vois guère l\\\'intérêt de supprimer tous les postes de cheminots si c\\\'est pour créer des postes de gardiens cynophiles (Lagny) pour les compenser. Idem pour Brou/VairesJe ne suis pas non plus convaincu que les robots qui délivrent des billets soient "rentables", compte tenu du temps qu\\\'il faut pour en obtenir un, ou un coupon mensuel. A mon sens, un guichet remplacerait à coût égal deux de ces machines, pour un meilleur service.______________Ah! Il faudrait que la SNCF intègre davantage le fait que qu\\\'il arrive que des gens voyagent avec des bagages, ou qu\\\'ils soient suffisamment handicapés pour que des escaliers soient excessivement pénibles à certains sans pour autant qu\\\'ils puissent prétendre à être portés, eux et leurs fauteuils. Essayez donc, avec une grosse valise ou même sans mais avec des béquilles, de rejoindre la sortie de la gare de Meaux! ________________PS: à qui la faute, pour les accidents de la route? Mais aux usagers de la route, bien entendu! cessons de dire le contraire et d\\\'inventer de faux arguments! Un train qui ne s\\\'arrête pas à temps, c\\\'est la faute de la SNCF (incident mécanique ou erreur humaine). Point barre. J\\\'ai bien dit que c\\\'était rare, mais je n\\\'absous pas pour autant la compagnie de ses responsabilités.Un accident, c\\\'est un gugusse qui roulait trop vite par rapport aux conditions du moment (état de la chaussée, brouillard, etc.), qui avait picolé,  qui était distrait, roulait dans une épave, etc. Pas de fatalité, là encore... point barre!

PHILIPPE 24/04/2007 12:26

Ok Pardon Benjamin, il y a eu incompréhension.
La sécurité dans les trains de banlieue est sans commune mesure avec  celle que l'on rencontre en voiture, celà est vrai. Il y a hélas encore trop de morts sur les routes. La faute à qui? à quoi? Peronne ne sait mais tout le monde a son idée....
Au comité nous n'avons pas vocation à faire de la politique, d\\\'autres le font mieux que nous (cf votre blog ;-) ), nous sommes bien évidement totalement indépendants. En ce qui concerne les "politiques" se sont eux qui tiennent les solutions (les sous)  et qui doivent prendre les bonnes décisions.  Pour nous il ne s\\\'agit pas de dire si c\\\'est tel ou tel bord qui est responsable mais de sensibiliser nos édiles qui semblent trop souvent déconnectés de la réalité.
Nous sommes là pour pointer du doigt les disfonctionnements de la SNCF, "percuter" ,comme vous dites sur les problèmes,  et lui transmettre les requettes des usagers. La tâche est rude et le travail très long. Toutes les idées sont bonnes à prendre. Si vous en avez rejoignez-nous! Merci pour vos commentaires.

Benjamin 24/04/2007 10:50

Mon commentaire, je crois, était très équilibré, il suffit de le relire: je ne parlais nullement de "dire amen à tout", loin de là. Mais tout en exprimant de nouveau ma compassion et ma sympathie pour les victimes de l'accident récent, je le répète: on est mille fois plus en sécurité dans quelque train de banlieue que ce soit en France, plutôt que sur la Francilienne, l'A4, ou les routes qui y mènent. Lisez la page "faits divers" de la rubrique "Seine & Marne" du Parisien Libéré, si vous n'en êtes pas convaincu. Personnellement, habitant à Meaux et étant piéton/cycliste sans véhicule à moteur, je suis tout à fait disposé à soutenir le comité d'usagers, à condition qu'il "percute" sur les vrais problèmes, stigmatise ce qui doit l'être et pas le reste, et surtout demeure ce qu'il doit être: un comité d'usagers indépendant de toute action politicienne.

PHILIPPE 23/04/2007 12:27

Il ne s\\\'agit pas de tomber dans la psychose, loin de là! Il ne faut cependant pas se voiler la face. Dire amen à tout n\\\'est pas un solution, loin s\\\'en faut.
Bien sûr le chantier du TGV est gigantesque, bien sûr cela apporte des désagréments, bien sûr le train est un des transports les plus sûrs. Le train français est encore un modèle aujourd\\\'hui. Au niveau du TGV oui! C\\\'est certain, il "en jette" . Mais hélas si on gratte le reste  n\\\'est pas très reluisant. Voyager dans des trains poubelles en banlieue, mème si ceux ci sont sûr, ce dont je doute, n\\\'est pas digne d\\\'une entreprise aux visées internationales.
Le comité des usagers est bien là pour que l\\\'on se batte afin de de gagner en confort et en ponctualité. Enfin il est vrai qu\\\'un certaine catégorie d\\\'individus que l\\\'on peut qualifier d\\\'irresponsables rendent notre voyage quotidien encore plus pénible. Tags, rayures, sièges lacérés, jets de pierres font trop souvent partie de notre quotidien.
Mais que voulez vous certains de nos politiques ont qualifié "d\\\'art " tags et graffitis, alors ne nous étonnons pas de l\\\'état des trains et des gares. Le quasi laxisme vis à vis de ces trublions n\\\'a sans doute pas arrangé les choses.De toute façon se sera toujours l\\\'usagers honnete qui paiera.

Benjamin 22/04/2007 14:45

Ecoutez, les râleries contre les retards, les horaires incertains, etc; sont parfaitement justifiées (encore qu'un chantier gigantesque comme le TGV Paris-Est, ça a forcément des conséquences). Quand on améliore une route, c'est pareil, les travaux gênent les automobilistes des mois durant.Quand on est victime d'un accident, on est toujours furieux et traumatisé, ce sentiment est respectable.Mais ne déc... pas et ne tombez pas dans la psychose. Combien de millions de passagers franciliens chaque jour? Combien d'accidents en train ou en RER, par rapport à la route? Le train est le mode de transport le plus sûr au monde, et le train français est un des meilleurs de ce côté. Battons nous pour qu'il le demeure sans nier cet état de fait, et battons nous pour qu'il gagne en confort, en respect des horaires, etc.Et battons nous aussi contre ceux qui contribuent à dégrader ce que j'ai cité plus haut. Ce n'est pas la SNCF qui lacère des sièges, raye des carreaux, met ses pieds sur le siège d'en face, jonche le sol des voitures d'ordures. Ce n'est pas elle qui resquille - ce qui diminue les recettes.