Compte rendu de la réunion au Conseil régional

Publié le par PHILIPPE

Le mardi 23 octobre 2007

 

Une petite délégation des « Usagers des omnibus Meaux-Paris » a été reçu le 23 octobre par Monsieur Serge Méry, Premier vice-Président du Conseil Régional (et du STIF). Ce rendez-vous avait été obtenu à l’arraché par notre députée Chantal Brunel, sur mon insistance au retour des vacances. Monsieur Claude Lasseret, maire de Thorigny était présent également, ainsi que Monsieur Jean-Claude Delarue, Président de la Fédération des Usagers des Transports et des Services Publics.

C’est Madame Brunel qui a ouvert la séance en exposant les points mis à l’ordre du jour par mes soins.

Il s’agissait AVANT TOUT de réussir à obtenir des trains fiables, ponctuels et de contenance adaptée au flux des voyageurs, sur notre ligne omnibus-Meaux.

Il a été question aussi du pôle-gare et du souterrain de Thorigny (histoire à rebondissements), point sur lequel je demanderai un petit compte rendu à d’autres membres du comité. Il n’en est rien ressorti de très concluant pour l’instant, si ce n’est que RFF n’a pas trop les moyens de s’en occuper et doit faire sous-traiter.

 

Nous avons donc demandé qu’il nous soit fourni ABSOLUMENT 8 voitures à étage, soit 2X2 rames (Z2N ou autres), et que les trains « ALU » des heures de pointe soient  remplacés inconditionnellement par des rames à étages, rames qui nous ont été retirées du jour au lendemain en juin 2005, au changement d’horaire. Nos malheurs datent surtout de cette époque.

Le Président (et le STIF) se sont voulus  rassurants en affirmant que les rames Inox de la ligne de Provins seraient redistribuées lors de l’arrivée des AGC (fin 2007 et 2008). Mais cela ne nous satisfait pas, car IL NOUS FAUT PLUS DE CAPACITÉ ! Il peut s’agir tout au plus d’une solution de « confort » pour assurer une maintenance plus en souplesse.

Notre députée a fortement insisté pour que soit remis un direct le matin, à partir de Lagny-Thorigny, ce train manquant beaucoup aux usagers.

Nous avons évoqué tous ces trains qui existaient et qui n’existent plus… notamment ceux qui partaient de Lagny ou s’arrêtaient à Lagny. Il existait même des directs du soir à Paris-Est ! Nous les avons tous connus.

Partant, nous avons déploré le fait que, face à une population en constante et très forte augmentation, plus les années passent…. MOINS NOUS AVONS DE TRAINS.  C’est une triste évidence !

Monsieur MONNET (STIF) a fait remarquer que bien souvent ils se sont retrouvés face à des grilles crées et imposées par la SNCF. Il leur arrive d’en revoir, mais c’est toujours un peu difficile, à cause des fameux « sillons », à combler certes, mais qu’on ne peut augmenter d’un coup de baguette magique, et qui coûtent.

Le Président du Conseil Régional a bien noté que le déficit en trains du matin était un réel problème sur notre ligne, surtout avec autant de « Petits-gris ». Ce déficit est pire que jamais depuis que plusieurs directs ont été ajoutés au-delà. C’est bien ! Sans doute était-ce nécessaire ; mais pas au détriment d’autres lignes, aussi chargées que la nôtre ! Nous avons « réclamé » aussi  de n’être plus systématiquement considérés comme un  paramètre d’ajustement.

La réunion parait avoir été instructive pour nos interlocuteurs, et constructive également .Il semblerait  bien qu’un effort veuille être consenti. Nous avons le sentiment d’avoir été entendus et compris. L’avenir nous dira si nous avons eu gain de cause….

En tout cas le Président nous a donné rendez-vous lui-même pour le printemps (après les élections), afin d’analyser la situation « nouvelle »…

Anne-Marie

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article