Préparez vos chaussures!

Publié le par PHILIPPE

C'est quasi sûr, avec l 'accord de 6 syndicats sur 8, le mouvement de grève des cheminôts pour "la défense" des régimes spéciaux va reprendre le 13 Novembre et sera reconductible.
On a pu entendre à la radio Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-cheminots, nous assener la rengaine de la penibilité du travail des conducteurs de trains. A le croire il semble que nos pauvres cheminots excercent le travail le plus terrible au monde. Je ne vais pas me faire des copains mais, j'en doute et surtout je connais des personnes dont l'activité est aussi, sinon plus pénible que la leur et qui ne bénéficient pas de régimes dit spéciaux. Peut on parler pêle- mêle des pompiers, routiers, VRP, maçons, et j'en passe.
Alors pourquoi ça coince? Tout simplement parce que notre pays n'aime pas les changements. On le sait les français sont pour les réformes du moment qu'elles ne les touchent pas. Et c'est bien là que le bât blesse, les retraites doivent être réformées et à l'heure où l'on parle beaucoup de solidarité, il serait tout de mème bien plus juste que tout le monde soit logé à la mème enseigne. Bien sûr certains diront: "pourquoi tirer vers le bas, allez hop tout le monde à la retraite à 55 ans". Soit, mais qui paiera? Quand nous (enfants du babyboom  et des 30 glorieuses) allons arriver à 60 ans qui va nous payer nos retraites....qui hum?.
Et là nous retrouvons nos bon vieux clivages politiques d'un coté une droite qui cache à peine sa volonté de passer en force  et qui fait des cadeaux (paquet fiscal) et de l'autre une gauche décomposée qui n'a pas su il y a quelques années engager ces réformes et qui tente  de tirer profit de la situation. 
Au milieu de tout ça, il y a le salarié moyen, qui n'a droit à pas grand chose, c'est lui qui paie, qui subit...qui travaille.  
Alors ce conflit qui s'annonce peut il être désamorcé. On peut l'espérer car chacun s'active: Anne-Marie Idrac, la présidente de la SNCF, a affirmé dans une interview accordée aux Echos, mardi, qu'elle ne "peut pas croire" que les syndicats ne participeraient pas, "sur la durée", aux discussions entourant la réforme des régimes spéciaux de retraite dans l'entreprise. Elle rappelle avoir proposé aux syndicats "de les rencontrer les 6 et 12 novembre sur les thèmes des avantages familiaux et conjugaux, et sur l'aménagement des fins de carrière".
Sur le fond, Anne-Marie Idrac souligne que "tous les cheminots" seront concernés "par la décote en cas de trimestres de cotisations manquants". (ha bon? Ce n'était pas comme ça avant?). "Il faudra remettre à plat l'organisation et les conditions de travail, les possibilités de parcours, la mobilité, la grille des salaires, les rémunérations annexes...". a t'elle enfin ajouté.
Mais cela n'a pas l'air de bouger assez pour JC MAILLY de la CFDT, qui pour l'instant n'a pas appelé à la grève. 
"Ca ne bouge pas, ça traîne maintenant depuis l'annonce" de la réforme, "ce qu'on dit depuis le début, c'est retirer les préalables pour qu'on puisse discuter (...) et la situation n'a pas évolué".
La CFDT décidera de sa participation le 6 novembre. La Fgaac, qui représente un conducteur de train sur trois et a entamé des négociations avec la SNCF, ne se joindra pas au mouvement.
Rappelons que les syndicats ont appelé à "une grève nationale illimitée, reconductible par durée de 24 heures" à partir du mardi 13 novembre à 20H00. Il n'en reste pas moins que pour cette fois ces grèves sont très impopulaires et risquent de creuser un peu plus le fossé entre les usagers déjà excédés par des conditions de transport souvent lamentables et les agents de la SNCF accrochés à leurs régimes. Les syndicats se trompent une nouvelle fois de cible en pénalisant les voyageurs.
Bref, que du bonheur pour l'usager qui va encore devoir faire les frais de l'égoïsme forcené de certains. (Là encore je ne vais pas me faire des copains, mais bon, c'est dit!)

Publié dans usagers-paris-meaux

Commenter cet article

-A- 27/11/2007 21:47

> "(que l'on remette les locos vapeur et là ils auront des raisons de se plaindre)"Vous aussi ! On a déjà du mal à vous faire rouler des trains chauffés avec le matériel qu'on nous donne !... Vous me faites rire.Ah, et il y a une erreur dans ce que je disais l'autre jour : une femme à la SNCF qui a un enfant n'a aucune annuité de compté (petit rappel : 2 dans le privé). Qu'elle ait un ou plusieurs autres enfants, c'est pareil.Mesdames, quand nous seront rattachés au régime général, préparez-vous à suivre nos collègues, ne croyez pas que ce soit elles qui "monteront" à votre niveau.

Thomas 13/11/2007 22:35

Ce qui me fait vomir, ce sont tous ces petits privilégiés que nous sommes qui voudraient supprimer les avantages des autres par jalousie.Ils ont raison de réagir. Vous voulez quoi? Qu'on soit tous des esclaves comme dans le privé? A quoi servent les avancées technologiques si c'est pour travailler toujours plus longtemps et gagner toujours moins? A quoi ça sert de casser des régimes spéciaux si ce n'est au final pour mieux pouvoir casser le régime général?Alors oui ça fait chier ces grèves. Mais on est tous responsables en démocratie de l'élection de ce président et c'est lui qui est la cause de tout ça.Alors arrêtez de dire que les cheminots nous prennent en otage : ils arrêtent juste de  travailler. Point barre. Si c'est si impérieux qu'ils continuent de travailler, c'est que l'on a un grand besoin d'eux et qu'ils méritent plus leurs régimes spéciaux que le président ne mérite une augmentation de 140 % de son salaire.Imposez des investissements dans les transports pour avoir un service plus que minimum tous les jours au lieu de critiquer les cheminots !

Sebast 13/11/2007 10:49

Les cheminots nous disent  qu'"Ils defendent le peu qu'ils ont" !!!! Non mais avant de sortir des enormités pareilles il faut se renseigner. Bientot on va apprendre qu'ils payent pour aller bosser ! En vérité c'est nous qui bossont pour qu'ils passent une retraite plus longue et mieux remunérée. Leurs fameux avantages acquis , leurs retraites si speciales, ils se sont "battus" pour etre les seuls à en profiter, creant des caisses à part. Maintenant leur "combat" c'est de faire encore payer les autres salaries puisqu'ils ne sont plus assez nombreux pour remplir ces fameuses caisses !Ils nous prennent en otage et nous font payer la rançon !

PHILIPPE 13/11/2007 10:44

Petit clin d'oeil qui vaut  son pesant de ...cacahuetes:C'est la semaine de l'emploi pour les personnes handicapées. et c'est ici:http://www.transilien.com/web/EvDetails.... Merci pour elles...

philippe 12/11/2007 20:29

je préfère 100 fois mieux que l'on préserve le régime spécial de la gendarmerie qui eux sont exploités et utile à la France pour le service qu'ils nous rendent plutôt que de préserver celui de cheminots qui n'est plus justifié à notre époque et qui se plaignent tout le temps (que l'on remette les locos vapeur et là ils auront des raisons de se plaindre). Si les syndicats ne veulent pas négocier, que la loi passe...car nous les usagers, on en a marre de payer pour ces gens là...